Dans l'actualité récente

Real Madrid - Barça : Ronaldo ne doute pas

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Jean-Marie DUMAS|Ecrit pour TF1|2011-04-14T12:51:00.000Z, mis à jour 2011-04-14T13:18:08.000Z

A l'approche des 4 clasicos qui opposeront le Real Madrid au Barça, Cristiano Ronaldo semble plutôt confiant : "tout est possible" explique le Ballon d'Or 2008, déjà prêt pour la bataille.

Cristiano Ronaldo n'a aucun doute sur la capacité du Real Madrid à battre le Barça, "adversaire le plus difficile de la Ligue des Champions". En tout cas, pas question d'en rester au 5-0 du mois de novembre.


Qualifiés en demi-finales de la Ligue des Champions, Cristiano Ronaldo et le Real Madrid affronteront donc le Barça de Lionel Messi et d'Iniesta, ce même Barça qui leur a infligé une claque 5-0 au Camp Nou en novembre dernier, et ce même Barça toujours qui ravira, à coup sûr, le titre de champion d'Espagne en fin de saison. Une perspective qui ne fait pas peur à Cristiano Ronaldo, déterminé à dédramatiser la situation : « le Barça n'appartient pas à un autre monde, ils jouent l'un des meilleurs footballs, mais nous sommes bien en ce moment ».


Des propos modérés qui tranchent en tout cas avec ceux qu'avait proférés Cristiano Ronaldo avant le 1er clasico Barça - Real Madrid du 29 novembre dernier, époque où il affirmait sans crainte que les Merengue étaient meilleurs que les Blaugrana. A croire que la rouste reçue a rendu humble le génie portugais, ou du moins qu'il préfère jouer la carte de la prudence à l'orée de ces 4 clasicos qu'il va disputer. En tout cas, le moral du Ballon d'Or 2008 est au beau fixe, et l'optimisme de rigueur. «Ce sont des matches qui n'ont rien à voir. Il faut se convaincre que c'est possible », a-t-il déclaré, avant d'ajouter : « le passé ne me dit strictement rien. Il peut tout se passer en football ».






Face à « l'adversaire le plus difficile de la Ligue des Champions », Ronaldo et ses coéquipiers du Real Madrid n'ont donc pas l'intention de rougir et semblent déjà prêts à en découdre : « nous sommes bien préparés psychologiquement et physiquement », rassure Ronaldo. De son côté, Jose Mourinho a déjà lancé la gué-guerre psychologique d'avant Clasico (s) en se plaçant, une fois n'est pas coutume..., dans la posture de victime des erreurs d'arbitrages. Pour lui, outre la qualité de l'adversaire, « la clé des matches, ce sera de ne pas avoir d'expulsé ! ».


Pour le moment, Jose Mourinho et Cristiano Ronaldo vont mettre de côté la Ligue des Champions : « nous avons deux matches à jouer contre [le Barça] d'ici-là, et nous devons d'abord penser à ça », a réaffirmé l'entraîneur du Real Madrid en conférence de presse.