Dans l'actualité récente

Real Madrid : Benzema fait oublier Ronaldo

Voir le site Téléfoot

Karim Benzema - Real Madrid Liverpool
Par François TOUMINET|Ecrit pour TF1|2015-01-31T16:56:00.000Z, mis à jour 2015-02-01T10:10:00.000Z

Sans Ronaldo suspendu, les Madrilènes ont aligné un septième succès consécutif à Bernabeu face à la Real Sociedad (4-1) avec notamment deux réalisations de Benzema. Avec 17 victoires en 20 matches de Liga, le Real garde fermement les commandes du championnat.

Portés par un Benzema double buteur, le Real Madrid continue sa marche en avant dans sa compétition domestique.

Madrid reprend des couleurs
Cristiano qui ? Privés du triple Ballon d'Or après son coup de sang du week-end dernier, les partenaires du Portugais ne sont pas sentis orphelins de leur leader d'attaque (28 buts en championnat) ce samedi face aux Basques de la Real. Tantôt à gauche, tantôt à droite quand ce n'est pas à la pointe, Rodriguez, Bale et Benzema, alignés au front, ont redonné de l'allant à l'attaque merengue qui en manquait un peu en ce début d'année 2015. A la clef, un succès 4 buts à 1, le 17e en 20 matches de Liga (!), qui conforte leur place de leader en attendant le Barça (à 4 points au classement) et son déplacement ce dimanche à Villareal.

Madrid réagit en champion
Côté spectacle, il ne fallait pas arriver en retard à Bernabeu. Deux buts avaient été inscrits après seulement trois minutes de jeu. A l'ouverture immédiate des Basques sur leur premier corner (Elustondo, 1e), les Madrilènes réagissaient par Rodriguez (1-1, 3e). L'espoir de donner un peu de glamour à une fin de saison qui risque d'en manquer grandement pour la formation de Moyes, empêtrée en milieu de tableau, n'aura fait que passer. Menée logiquement à la pause 2 buts à 1, elle baissait pavillon en seconde période après le réveil de Karim Benzema.

Benzema pas si orphelin de CR7
Benzema-Ronaldo, Ronald-Benzema. Ces derniers temps, on s'enflamme beaucoup sur la relation privilégiée qu'entretiennent les deux joueurs stars du Real. Cet après-midi, privé de son complice, Benzema devait se faire violence et se muer en marqueur décisif. Ce fut chose faite. Si sa première réalisation est autant la sienne que celle d'un Bale subitement altruiste (3-1, 52e), le second, lui, ne doit rien à personne. Après une récupération du ballon, un échange avec Isco, l'ex-Lyonnais terminait le travail par une frappe enroulée dans la lucarne opposée (4-1, 76e). Son plus but de la saison certainement qui lui valait une ovation de la part du public de Bernabeu, définitivement conquis, à sa sortie du terrain quelques instants plus tard.

Le Real Madrid aura l'occasion de creuser l'écart sur ses poursuivants mercredi prochain à l'occasion de son match en retard face au FC Séville, à Bernabeu.