Dans l'actualité récente

Real Madrid : Benzema fixé rapidement sur sa blessure

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Guillaume HENAULT-MOREL|Ecrit pour TF1|2012-02-22T13:38:00.000Z, mis à jour 2012-02-22T17:25:26.000Z

L'attaquant tricolore s'est blessé à l'adducteur après un quart d'heure de jeu face au CSKA Moscou. En attente d'examens plus spécifiques prévus aujourd'hui ou demain, la participation de Benzema au match amical des Bleus face à l'Allemagne, mercredi prochain, est remise en cause.

Le quotidien espagnol Marca vient d'annoncer une indisponibilité de deux à trois semaines pour Karim Benzema. Retrouvez plus d'infos sur la nouvelle.


Le casse tête offensif de Laurent Blanc pour le déplacement à Brême mercredi prochain pourrait se compliquer.



Etendu sur la pelouse du stade Loujniki après à peine 15 minutes de jeu, Karim Benzema a eu besoin du soutien du kiné pour revenir vers le vestiaire. Victime d'une douleur à l'adducteur droit, zone sensible pour le Français, l'ancien lyonnais ne connait pas encore la gravité de la blessure. Benzema doit passer un IRM ce mercredi ou jeudi mais les premières nouvelles sembleraient écarter une déchirure selon Marca. La piste d'une élongation, moins problématique, serait privilégiée.




Un communiqué du club madrilène adressé à l'AFP précise que le Real suit attentivement « l'évolution du joueur ». Dès la fin de la rencontre de Ligue des champions, une source proche de Madrid précisait à l'Equipe que « même pour une légère contracture, il ne sera pris aucun risque avec la santé du joueur ». Traduction : Karim Benzema ne devrait pas prendre part à la rencontre de Liga contre le Rayo Vallecano ce week end alors que ses retrouvailles avec les Bleus pourraient être menacées.




Si le forfait de Karim Benzema devenait officiel, le sélectionneur national devrait modifier ses plans en attaque. Déjà privé de Loïc Rémy, touché également à un adducteur, Laurent Blanc pourrait choisir Olivier Giroud pour mener les offensives tricolores à Brême.


Désireux de préparer l'Euro avec son équipe type, Laurent Blanc va devoir accepter l'idée que tout ne se présente pas comme espéré.