Real Madrid : Benzema marque encore des points

Voir le site Téléfoot

error
Par François TOUMINET|Ecrit pour TF1|2014-09-28T13:02:00.000Z, mis à jour 2014-09-28T13:47:03.000Z

Karim Benzema alimente le débat tous les jours en Espagne. Il peut néanmoins compter sur le soutien de son club, à commencer par celui de son entraîneur Carlo Ancelotti. Hier, à Villareal, il a encore marqué des points.

Passeur décisif pour Ronaldo hier à Villareal, Karim Benzema, fait taire les polémiques aussi vite qu'ils les soulèvent.


Ancelotti lui lance encore des fleurs

"La clé du match a été le deuxième but, où Karim a eu un rôle important avec une passe fantastique pour Cristiano." Carlo Ancelotti a fait simple hier en conférence de presse quant il s'est commenté la dernière sortie de son équipe. Et l'attaquant français n'a pas été oublié : "Karim a eu beaucoup de mérite sur ce match, il a beaucoup travaillé. Parfois, passer le ballon est plus important que marquer." Lancé dans l'espace en fin de première période, Benzema a résisté à un défenseur, l'a crocheté dans la surface et a passé en retrait pour Cristiano Ronaldo (40e), qui n'avait plus qu'à pousser le ballon au fond pour inscrire le deuxième but merengue et mettre le Real à l'abri.


Toujours au coeur du débat

C'était, résumé en une action, ce que Carlo Ancelotti attend du Français, à savoir démontrer son sens du jeu et de l'altruisme dans une attaque riche en stars. Cette belle performance permet à l'international français (26 ans, 73 sélections) de répondre au débat concernant son efficacité, relancé dans la presse espagnole alors que tous ses partenaires d'attaque avaient flambé ces derniers jours. Le quotidien AS a ainsi trouvé sa tête de turc en la personne de Benzema, accusé d'empêcher la Maison Blanche de tourner rond : "Le Real Madrid marque beaucoup de buts quand Karim Benzema n'est pas là", titrait le quotidien madrilène cette semaine.


Ancelotti : "il travaille pour que l'équipe joue mieux"

Devant cette entreprise de démolition en règle, l'entraîneur italien s'était déjà cru obligé de monter au créneau pour défendre le joueur français en conférence de presse ce vendredi : "Benzema n'a en aucun cas à être préoccupé si un coéquipier marque, ou à être préoccupé par le fait que Cristiano ait marqué quatre buts (face à Elche le 23 septembre, ndlr). Il n'y a aucune pression à lui mettre pour qu'il marque à tout prix des buts, il travaille pour que l'équipe joue mieux, et donne des solutions offensives." En clair, l'ancien coach du PSG considére davantage l'apport du Français dans le jeu que par ses statistiques brutes.


Mercredi, Benzema et le Real Madrid se déplacent à Ludogorets Razgrad pour le compte de la deuxième journée de la Ligue des Champions.