Dans l'actualité récente

Real Madrid : Casillas ne critique pas Mourinho

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Laurent TITY|Ecrit pour TF1|2012-12-24T09:51:00.000Z, mis à jour 2012-12-24T10:23:00.000Z

Iker Casillas est revenu sur la décision de José Mourinho de ne pas le titulariser lors du match contre Malaga, perdu par le Real Madrid. Le capitaine n'accable pas son entraîneur.

La défaite du Real Madrid à Malaga samedi (3-2) a confirmé les difficultés du club Merengue cette saison. Le coup de poker tenté par José Mourinho de laisser Iker Casillas sur le banc n'a donc pas fonctionné. Le gardien n'a pas voulu en rajouter le lendemain sur la chaîne espagnole Sexta.

« Mourinho ne m'a rien dit »
Le capitaine et gardien de but du Real Madrid et de la sélection espagnole n'a pas souhaité alimenter la polémique autour de sa non titularisation à Malaga. Iker Casillas déclare juste : « Mourinho ne m'a rien dit. Mais nous devons respecter la décision de l'entraîneur. Ce qui compte, c'est l'équipe. » Une réaction qui a le mérite de ne pas ajouter d'huile sur le feu alors que le Real Madrid traverse à l'évidence une crise importante dans le vestiaire, qui se traduit sur le terrain.

« C'est le coach qui décide »
Iker Casillas prend même le parti de la jouer profil bas en expliquant : « Je vais bien. C'est le coach qui décide et je dois continuer de m'entraîner pour regagner sa confiance. » Aussi étonnant que cela puisse paraître, le capitaine ne charge pas son entraîneur alors que le soutien des médias et des supporters, ainsi que la nouvelle défaite du Real Madrid, auraient pu le lui permettre assez facilement.

La fin de l'ère Mourinho
Au lieu de ça, Iker Casillas fait preuve d'une certaine classe qui ne pourra que lui servir auprès de l'opinion et de ses dirigeants. En revanche, José Mourinho se trouve lui dans de sales draps. Ce nouveau revers concédé à Malaga semble marquer définitivement la fin de l'ère Mourinho au Real Madrid, et certains évoquent même un départ du technicien portugais dès le mois de janvier.

Si José Mourinho finit la saison au Real Madrid, il n'est pas certain que même une victoire en Ligue des champions suffise à réparer les dégâts.