Dans l'actualité récente

Real Madrid : Cristiano Ronaldo courtisé par Alex Ferguson ?

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Guillaume HENAULT-MOREL|Ecrit pour TF1|2012-09-09T14:59:00.000Z, mis à jour 2012-09-09T15:02:21.000Z

Triste lors de son dernier match de championnat avec le Real Madrid, Cristiano Ronaldo pourrait être approché par Manchester United. Selon le quotidien anglais Daily Mirror, Alex Ferguson serait prêt à ramener son ancienne star à la maison.

L'actuelle trêve internationale n'empêche pas la poursuite de rumeurs autour du futur de Cristiano Ronaldo.



A n'importe quel prix


L'entraineur de Manchester United ne serait pas contre un retour de son ancien protégé portugais. Le quotidien britannique affirme que Sir Alex Ferguson militerait activement auprès des propriétaires américains du club mancunien pour obtenir le transfert de Cristiano Ronaldo à n'importe quel prix. « L'entraineur a été clair avec Ronaldo lors de son départ de Madrid pour lui dire que s'il quittait Santiago Bernabeu, il devrait revenir à Manchester » assure une source du club selon le journal anglais.



Problème avec Mourinho ?


L'absence de célébration lors de ses buts face à Grenade a suffi d'alimenter la thèse d'un mal être de la star portugaise à Madrid. Malgré la publication d'un communiqué en direction des supporters madrilènes assurant de sa « motivation, dévouement et implication », Cristiano Ronaldo serait en froid avec le jeu prôné par José Mourinho. C'est en tout cas la thèse exprimé par le quotidien Mundo Deportivo, connu pour son opinion...pro Barça.



Clause à 1 milliard


Le supposé intérêt des Red Devils intervient quelques jours après la rumeur Manchester City sur le dossier Ronaldo. Les médias britanniques et espagnols annonçaient que le champion d'Angleterre en titre serait prêt à proposer 200 millions d'euros pour le joueur le plus cher de l'histoire (90 millions d'euros). Ces sommes astronomiques sont pourtant encore loin de sa clause libératoire fixée à 1 milliard d'euros.


De quoi faire réfléchir plus d'un investisseur.