Dans l'actualité récente

Real Madrid : Cristiano Ronaldo muet pour le premier match de la Liga

Voir le site Téléfoot

Cristiano Ronaldo - Real Madrid
Par Guillaume HENAULT-MOREL|Ecrit pour TF1|2015-08-24T11:15:39.024Z, mis à jour 2015-08-24T14:25:51.051Z

Le Real Madrid commence sa saison en Liga par une première contre-performance. Le club madrilène a concédé, hier, le match nul (0-0) sur la pelouse du Sporting Gijon, promu cette saison. Malgré de nombreuses tentatives de Cristiano Ronaldo, le Real Madrid version Rafael Benitez a déjà deux points de retard sur le FC Barcelone et l’Atlético Madrid.

Ce n’est que le début de la saison et le classement reste anecdotique mais il n’est jamais bon de prendre du retard sur ses principaux concurrents pour le titre en Espagne. Dans un championnat où les leaders ne perdent que peu de points dans une saison, le Real Madrid en a laissé deux sur la pelouse du Sporting Gijon.

Benzema blessé, James sur le banc

Pour son premier match officiel sur le banc du Real Madrid, Rafael Benitez a dû faire face à la blessure de Karim Benzema, absent de la feuille de match et remplacé au coup d’envoi par Jesé à la pointe de l’attaque madrilène. Au milieu de terrain, l’ancien entraîneur de Naples privilégiait Isco en meneur de jeu à la place de James Rodriguez, sur le banc, tandis que Raphaël Varane était associé au nouveau capitaine Sergio Ramos en défense centrale.


Cristiano a tout tenté

Face à un promu très bien regroupé et solidaire dans l’effort défensif, la tâche du Real Madrid s’avérait délicate. Dans son rôle habituel de dynamiteur de l’attaque madrilène, Cristiano Ronaldo a tout tenté pour ouvrir son compteur but en Liga. Par trois fois (33e, 78e, 84e) l’attaquant portugais s’est procuré des situations idéales, détournées par le brillant Cuellar. Malgré les entrées de James Rodriguez et de Kovacic, sa principale recrue estivale, le Real Madrid n’a jamais trouvé la solution.


Benitez reste optimiste

Arrivé cet été, en remplacement de Carlo Ancelotti, Rafael Benitez ne dispose pas d’un capital sympathie très élevé auprès du public madrilène. Il est donc dans l’obligation d’amener des résultats positifs assez rapidement pour chasser le scepticisme qui l’entoure. Ce match nul inaugural n’est pas la meilleure manière pour débuter sur le banc mais le technicien espagnol se voulait optimiste à l’issue de la rencontre. «L’équipe a montré du caractère et de la personnalité. Il nous a manqué la dernière passe et de la réussite au final » déclarait Benitez.

Une efficacité qu’il faudra désormais démontrer le week end prochain avec la réception d'un autre promu, le Betis Séville.