Dans l'actualité récente

Le Real Madrid fait un carton plein contre le FC Barcelone

Voir le site Téléfoot

error
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2014-10-25T18:11:00.000Z, mis à jour 2014-10-25T18:15:12.000Z

Le Clásico a livré toutes ses promesses. Après l'ouverture du score de Neymar, le Real Madrid a finalement battu le FC Barcelone (3-1). Ronaldo, Pepe et Benzema ont marqué.

Le choc entre le Real Madrid et le FC Barcelone a livré toutes ses promesses avec quatre buts, de l'engagement et une Liga qui reprend un peu de suspens. Car les Merengue ont pris la mesure des Blaugrana sur le score de 3 buts à 1.

Pourtant Neymar avait ouvert la marque
Luis Enrique avait quelques surprises dans sa manche pour le Clásico en titularisant Piqué en défense centrale et décalant Mathieu arrière gauche. Surtout, le coach a lancé Suarez dans le grand bain pour constituer le tant attendu trio qu'il forme avec Neymar et Messi. Au final, l'Uruguayen n'a pas pesé et le contraire aurait été étonnant. En revanche, Neymar a cru mettre les siens sur la bonne voie via une ouverture du score hyper rapide, à la 4ème minute, sur la première vraie situation. Sur l'action, Carvajal, impeccable par la suite, était trop loin du Brésilien tandis que Pepe s'est fait embarquer un peu trop rapidement. Naturellement, en étant menés 1 à 0, les Madrilènes se sont rués à l'attaque, profitant d'un travail à la récupération immense pour mettre la pression sur la cage de Claudio Bravo. Après un double poteau de Benzema, le FC Barcelone a commencé à reprendre la possession, notamment impulsée par de belles remontées de Mathieu. Mais la faille est venue de Piqué, coupable d'une main dans la surface sur un centre de Marcelo. C'était écrit que Ronaldo allait faire plier la forteresse barcelonaise pour la première fois en Liga cette saison. Sur pénalty, donc (35ème). 1-1 à la pause.

Le Real, impérial en seconde période
On ne pourra pas vraiment reprocher l'engagement des Barcelonais, en témoigne les cartons jaunes reçus par Messi, Neymar et Iniesta. Mais, samedi, à Bernabeu, ils sont tombés sur des Madrilènes pétris d'abnégation en défense : Isco et Rodriguez n'ont jamais hésité à venir rechercher les ballons bas tandis que les contre-attaques, héritées de l'ère Mourinho, étaient salvatrices. En outre, les hommes de Carlo Ancelotti ont profité de la légendaire fébrilité sur coup de pied arrêté de leurs rivaux, quand Pepe a permis au Real de prendre l'avantage au tableau d'affichage sur corner (50ème). Le troisième but, lui, est venu d'une erreur d'appréciation et de communication entre Mascherano et Iniesta, profitant à Isco à l'origine d'un relais Ronaldo-Rodriguez-Benzema conclu par le Français (61ème). Forte en défense et efficace devant, la Maison Blanche a globalement surclassé les Blaugrana, en manque d'inspiration et d'étincelle.

La Liga relancée
En plus d'une victoire de prestige sur le FC Barcelone, le Real Madrid fait un véritable carton plein au Championnat. Avec un sixième succès de rang, les Merengue reviennent à un petit point des Blaugrana, en continuant leur festival offensif (33 buts) pour terminer une semaine de rêve après le déplacement à Anfield (3-0). Pour couronner le tout, ils ont empêché Lionel Messi de devenir le meilleur buteur de la Liga de l'Histoire. A contrario, Ronaldo, moins en verve qu'à l'accoutumée, a ajouté une réalisation à son compteur déjà bien rempli.