Dans l'actualité récente

Real Madrid - FC Barcelone : Casillas parle encore, pas Valdes

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par David CASSAN|Ecrit pour TF1|2011-06-20T12:50:00.000Z, mis à jour 2011-06-20T13:04:23.000Z

La rivalité entre le Real Madrid et le FC Barcelone ne faiblit jamais, pas même pendant l'intersaison. Iker Casillas s'en est encore pris au Barça, alors que Victor Valdes, lui, ne s'y intéresse pas.

C'est une des rivalités les plus féroces du football mondial. Parce que ce sont les deux plus grandes villes du pays, parce que le premier est l'étendard de la catalogne et le second un symbole de l'état centralisateur, parce que ce sont deux des plus grands clubs au monde.

A l'image de son club, le capitaine Iker Casillas a toujours les yeux rivés sur le rival : « Notre idée pour la saison qui vient est de compliquer la tâche du champion d'Espagne et d'Europe, et démontrer que le Real aussi est capable de remporter ces titres ». Interrogé par AS sur la domination du Barça, il préfère voir du positif : « Nous avons pu nous débarasser de cette petite épine (ndlr : le 5-0 du Camp Nou) avec ce match où nous avons gagné la Copa del Rey, et il nous a manqué un brin de chance [en Ligue des Champions] ».

Pour le gardien Madrilène, l'équipe d'Espagne n'est pas une simple émanation du FC Barcelone : « Pour la finale de l'Euro contre l'Allemagne, seuls Iniesta, Xavi et Puyol jouaient au Barça ». Capitaine de cette équipe d'Espagne championne d'Europe et du Monde, San Iker y voit une équipe à part entière : « Le succès de la sélection n'est pas seulement celui du Barça, mais aussi celui de tout le reste ». Lors de la finale de la Coupe du Monde 2010, 7 titulaires sur 11 jouent aujourd'hui au Barça...

Son homologue catalan, Victor Valdes, adopte la posture du champion, et n'accorde pas autant d'attention aux merengues. C'est ce qu'il a confié au Periodico de Catalunya : « Je ne parle pas du Real Madrid. Je ne parle que du Barça. Nous savons qu'une saison dure, très dure nous attend. Mais nous serons préparés ». Le portier du Barça attend donc ses outsiders avec sérénité, et une philosophie simple : « la mienne, c'est le ballon, vouloir gagner des matches et éviter des buts ».

Purs produits de leurs clubs respectifs, les deux gardiens ont donc une attitude tout à fait différente face aux médias. Et dans leur « duel » à distance, on notera que Victor Valdes a été élu meilleur gardien d'Espagne à 4 reprises, contre 1 seule fois pour Casillas, pourtant mieux considéré.