Real Madrid-FC Barcelone : merci Varane !

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Laurent TITY|Ecrit pour TF1|2013-01-30T22:06:00.000Z, mis à jour 2013-01-31T09:23:17.000Z

En demi-finale aller de la Coupe du Roi, le Real Madrid et le FC Barcelone ont offert un superbe match (1-1). Et le Français Raphaël Varane a été l'homme du match.

Le stade Santiago Bernabeu a accueilli une demi-finale aller de Coupe du Roi magnifique entre le Real Madrid et le FC Barcelone. Le score finale de 1-1 conserve un suspense entier pour le match retour.

Super première période
Au cours d'une première période très enlevée, il n'a manqué que les buts. Le Real Madrid et le FC Barcelone se sont rendu coup pour coup, avec une excellente prestation défensive du Français Raphaël Varane, qui a sauvé son équipe sur sa ligne de but. Les deux équipes se livrent une bataille de très haut niveau et le score de 0-0 à la pause ne reflète absolument pas la physionomie du match.

Le Barça loupe le coche
Au retour des vestiaires, le FC Barcelone trouve enfin la faille grâce à Cesc Fabregas (50e) en suivant une action de Lionel Messi. L'ancien Gunner récupère le ballon dans la surface et ajuste Diego Lopez sans problème. Par la suite, ce même Fabregas (70e) mais également Pedro (73e) ont eu l'occasion de tuer le match. Mais leur maladresse devant le but a permis au Real Madrid de continuer à y croire et finalement d'égaliser grâce à Raphaël Varane de la tête (81e) à la réception d'un coup franc de Mesut Ozil.

Monsieur Varane, le sauveur
Le Français ne s'est pas contenté d'inscrire le but de l'égalisation pour le Real Madrid. Tout au long du match, le défenseur a brillé par ses interventions propres et parfois décisives, comme ce ballon dégagé sur sa propre ligne en première période. Auteur d'un match absolument remarquable, Varane a peut-être marqué des points à quelques heures de l'annonce de la liste des sélectionnés pour France-Allemagne.

Avec ce nul 1-1, le FC Barcelone réalise tout de même la bonne affaire avant le match retour au Camp Nou. Mais nous avons eu la preuve ce mercredi soir qu'un Clasico n'est jamais joué d'avance.

REVIVEZ LES MEILLEURS MOMENTS DU MATCH