Dans l'actualité récente

Real Madrid-FC Barcelone : Un arbitre dénonce des pressions pour favoriser les Merengue

Voir le site Téléfoot

Lionel Messi et Cristiano Ronaldo lors d'un Clasico en 2012
Par Silvestro DE CARO|Ecrit pour TF1|2015-10-22T08:48:32.537Z, mis à jour 2015-10-22T08:53:53.501Z

A un mois du Clasico opposant le Real Madrid au FC Barcelone, un arbitre a porté plainte auprès de la justice espagnole. Il aurait subi des pressions pour pénaliser les Catalans.

Avant le fameux Clasico en Espagne, il n’est pas rare que les joueurs s’envoient des piques. Cette fois-ci, le scandale est d’une toute autre ampleur. Un juge de ligne de la Liga, qui a préféré garder l’anonymat, a déposé plainte auprès de la justice espagnole. Et pour cause, ses supérieurs lui auraient demandé de favoriser le Real Madrid…

« Diriger le jeu d’une manière déterminée »

Le site internet de la radio Cadena Cope a diffusé le texte de plainte transmis au Parquet anticorruption de Barcelone, par l’intermédiaire de l’avocat de l’arbitre, Me Jacinto Vicente Hernandez. Au mois de septembre dernier, l’arbitre de touche aurait eu une discussion avec son arbitre central, lui signifiant avoir reçu des instructions pour nuire au FC Barcelone« Au cas où ils seraient désignés, on lui indique qu'il devra essayer de diriger le jeu d'une manière déterminée, qui en définitive suppose de nuire aux intérêts d'un de ces deux clubs, le FC Barcelone. L'arbitre principal lui explique que la personne qui lui a donné les instructions lui a signalé [...] qu'il serait plus adéquat que les décisions les plus difficiles de ce match, celles qui décident du possible résultat final, ne soient pas prises par l'arbitre central, car son profil est plus médiatique et génère davantage de controverse.»

Est-ce une tentative de corruption ?

Malgré les pressions de sa hiérarchie, l’arbitre de ligne aurait décliné la proposition. Furieux, le Comité technique des arbitres l’aurait alors appelé par l’intermédiaire de José Angel Jimenez, pour lui expliquer que sa carrière pourrait être accélérée s’il respectait les consignes données ci-avant. L’arbitre, qui a préféré garder l’anonymat en raison de possibles répercussions, a alors porté plainte. Son avocat, Me Jacinto Vicente Hernandez, explique que, s’ils sont avérés, ces faits sont susceptibles d’être un délit pénal de corruption.

Dans sa plainte anonyme, le juge de ligne explique que le Comité technique des arbitres lui a expliqué que ces pratiques présumées avaient déjà eu lieu en Liga. La prestation des arbitres, qui seront désignés quelques jours avant le Clasico, risque d’être scrutée de très près.