Le Real Madrid fête les 10 ans de l'arrivée de Zidane

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par David CASSAN|Ecrit pour TF1|2011-07-05T11:03:00.000Z, mis à jour 2011-07-05T11:03:00.000Z

Il y a 10 ans tout juste, Zinédine Zidane arrivait au Real Madrid en provenance de la Juventus de Turin. L'occasion de revenir sur la carrière Madrilène du meilleur joueur Français de l'histoire.

Jusqu’au transfert de Cristiano Ronaldo de Manchester United au Real Madrid, à l’été 2009, c’est à dire pendant 8 ans, Zinédine Zidane a été le joueur le plus cher de l’histoire. Mais il ne s’agit pas d’une histoire de gros sous ; c’est une histoire d’amour...




Zinédine Zidane débarque au Real Madrid à l’été 2001 pour environ 500 millions de francs (11,500 millions de Pesetas), un record absolu. Mais Florentino Perez sait qu’il recrute le meilleur joueur du monde, le plus grand de ses « galactiques ». Champion du Monde en 1998, Champion d’Europe en 2000, double champion d’Italie, et Ballon d’Or 1998. Parce que Luis Figo porte déjà le numéro 10, et pour tromper les faussaires, Zidane portera le numéro 5 au Real. Un numéro de défenseur pour le plus beau des artistes.




Après des débuts (presque) timides, Santiago Bernabeu tombe sous le charme de ZZ, meneur de jeu capable « d’aérer » le jeu, de faire respirer le ballon. Arrivé à Madrid à 29 ans pour accrocher la Ligue des Champions, il le fait dès sa première saison, en marquant un but d’anthologie en finale, contre le Bayern Leverkusen. L’inoubliable reprise de volée de Glasgow, qui offre le trophée au Real, l’introduit au panthéon du club, et du football mondial. Il remporte également la Liga en 2003, pour sa 2èmesaison.





Malheureusement, ces deux titres seront les seuls trophées significatifs que « Zizou » retiendra de sa période Madrilène. La politique sportive du club laisse en effet à désirer à l’époque, la première ère « galactique » de Florentino Perez étant marquée par des résultats mitigés. Mais les socios du Real sont pourtant fous amoureux du Français, si beau à voir jouer, tous les week-ends, sous le maillot blanc. Une histoire d’amour qui prendra fin lors de ses adieux, le 7 mai 2006 face à Villareal. Zidane y marquera un but de la tête.


Les Français retiennent bien sûr de Zidane son doublé en finale de la Coupe du Monde 1998, son Euro 2000 brillant ou sa belle Coupe du Monde 2006 à l’issue si cruelle… Pourtant, c’est au Real Madrid, aussi, que le Marseillais est devenu un des plus grands joueurs de tous les temps.