Real Madrid : Higuain concurrence Benzema, Cristiano Ronaldo agace

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par David CASSAN|Ecrit pour TF1|2011-10-17T14:04:00.000Z, mis à jour 2011-10-17T14:04:00.000Z

Samedi, le Real Madrid a corrigé le Betis Séville 4 buts à 1, avec un triplé de Gonzalo Higuain. De quoi mettre Karim Benzema en danger ? L'attitude de Cristiano Ronaldo, elle, énerve de plus en plus.

L'objectif du Real Madrid cette saison est on ne peut plus clair : battre le FC Barcelone, et lui ravir sa place tout en haut du football espagnol et européen. Mais avant de battre le Barça, les merengues doivent se concentrer sur des matches plus faciles, dans une Liga très hétérogène.

Avec 12 points (4 victoire et 2 défaites) en 6 matches, le promu betico faisait partie des bonne surprises de ce début de saison en Liga. Mais à Santiago Bernabeu, les joueurs de Pepe Mel n'ont pas pu faire grand-chose. Cristiano Ronaldo offre 2 passes décisives en début de 2ème mi-temps, pour Higuain (46e) puis Kaka (57e). Après la réduction du score andalouse (Molina, 69e), c'est Di Maria (entré à la place de Kaka) qui régale, avec 2 passes décives pour Higuain (70e pui 74e).

Le Real de Mourinho n'a impressionné qu'en 2ème mi-temps, mais le nouveau triplé d'Higuain ne passe pas inaperçu. C'est son 3ème en 2 semaines, après celui inscrit sur le terrain de l'Espanyol Barcelone et face au Chili avec l'Argentine. L'intéressé savoure : « J'aimerais rendre avec des buts toute la confiance que m'a donnée le club, Mourinho et mes coéquipiers, tellement de soutien... ». Et si Higuain pèse moins dans le jeu que Benzema, les statistiques sont là : 8 buts en 333 minutes de jeu, contre 3 en 341 minutes pour le Français.

L'avant-centre argentin fait parler de lui grâce à ses buts de renard (1 touche de balle sur le 1er, 2 sur le second, 1 sur le 3ème). La superstar portugaise le fait avec des caprices. Sur le 1er but d'Higuain, offert par CR7 sur un plateau, on l'a vu célébrer ce but comme s'il l'avait lui-même marqué : une attitude peu au goût de Mourinho et des supporters madrilènes. Ses provocations, balle au pied (un coup du foulard raté face au Bétis) ou pas, énervent le public adverse. Et parce qu'il veut soigner ses statistiques, il a boudé lorsque de sa sortie...

José Mourinho va donc devoir gérer l'égo (monstrueux) de son joueur le plus talentueux et le mettre au service de son collectif. Quant au choix de son avant-centre, c'est bien Benzema qui devrait affronter Lyon, mardi à Santiago Bernabeu.