Real Madrid : Iker Casillas, "un véritable joueur de football"

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Martin TRAN|Ecrit pour TF1|2012-06-03T10:46:00.000Z, mis à jour 2012-06-05T09:59:52.000Z

Gardien des cages du Real Madrid et de la Roja depuis plus d'une décennie, Iker Casillas revient sur sa position particulière sur le terrain, la vision des autres sur lui, son rôle en club comme en sélection.

Interrogé cette semaine par Fabien Barthez pour Telefoot, Iker Casillas a beaucoup parlé du rôle du gardien dans une équipe, mais aussi de sa relation avec José Mourinho et Karim Benzema, et de l'importance du Real Madrid dans sa vie.


Le gardien, un joueur désormais comme les autres

« Je crois que les gardiens s'impliquent davantage sur le terrain, plusieurs aspects de ce poste ont changé. Les ballons changent tout le temps, la règle des 6 secondes depuis l'Euro 2000... Et peu à peu on a dû s'investir comme un joueur de champ : maitrise du ballon, savoir guider la défense, améliorer le jeu au pied, les dégagements. Au final, nous sommes devenus de véritables joueurs de football. »



Son rôle de capitaine, sa relation avec Mourinho

« J'ai désormais plus d'expérience, plus de maturité, je suis le capitaine de Madrid et de l'Espagne, Oui, cela me donne plus par rapport à mes coéquipiers [...]. C'est vrai, il y a une énorme différence entre Mourinho et Del Bosque, c'est le jour et la nuit. Cela fait 12 ans que je connais Vicente Del Bosque. C'est un caractère tranquille, ce qui n'est pas forcément le cas de Mourinho. Mais depuis deux ans,nous avons appris à nous connaitre, à nous faire confiance, ca a été deux années très importantes. La relation entre un entraineur et son capitaine doit être fluide et parfois nous ne sommes pas d'accord, c'est vrai. Mais je peux te garantir que la plupart du temps nous sommes en phase. Mais les gens ne retiennent que les désaccords... »



Sur Benzema : « De Lyon à Madrid, le jour et la nuit »

« Don » Iker Casillas revient également sur l'arrivée de Karim Benzema au Real, un club plus que mythique : « Il est arrivé jeune, vers 22 ans. Il a changé de ville, de Lyon à Madrid, et c'est pratiquement le jour et la nuit. En plus, tu arrives après un transfert à 35-40M€, ca fait beaucoup de pression pour un gamin de 22 ans. Tu passes d'un club certes important en France avec un beau stade, mais c'est incomparable avec le Real et Santiago Bernabeu. L'exigence ici n'a rien à voir avec celle de Lyon[...]. Moi j'ai la chance d'avoir grandi ici, dans ce club. Je n'ai pas connu d'autres clubs, mais je n'ai pas besoin d'aller voir ailleurs pour savoir que c'est le plus grand. On peut beaucoup parler de Manchester, de Barcelone, du Bayern Munich, mais dans 100 as, le Real sera toujours le numéro 1 ! »


A quelques jours du début de l'Euro, l'Espagne de Casillas a un challenge inédit : garder sa couronne Européenne après avoir remporté le Mondial.