Dans l'actualité récente

Real Madrid : l'Atlético donne la leçon

Voir le site Téléfoot

error
Par François TOUMINET|Ecrit pour TF1|2015-02-07T16:07:00.000Z, mis à jour 2015-02-07T21:00:10.000Z

Dans un derby à sens unique, l'Atlético Madrid a pris le meilleur sur le Real (4-0). Les Merengue, leaders de la Liga, voient leurs bourreaux du jour revenir à quatre longueurs au classement. Barcelone, qui joue demain à Bilbao, pourrait aussi en profiter.

Intenables, les joueurs de l'Atlético ont donné une leçon au Real Madrid. Griezmann, buteur, a grandement participé à la fête.


Le show Atlético

Cette affiche de la 22e journée de la Liga était présentée comme un possible tournant de la Liga. Elle l'aurait surtout été si le Real avait réussi à étendre dans l'enceinte de Vicente-Calderon la domination qu'il exerce sur la Liga depuis l'entame de la saison. De tout cela, il ne fut rien. Et les dix longueurs d'avance sur lesquelles lorgnaient les Merengue ont été réduite à peau de chagrin (+ 4 points) la faute à des Colchoneros déchaînés ce samedi après-midi. S'il n'y a pas de tournant définitif donc, les cartes ont elles été bien rebattues et c'est le FC Barcelone (à 4 points du Real), le troisième homme de la course au titre, qui pourrait en profiter pleinement lors de son déplacement ce dimanche à Bilbao.


Le Real entre en crise

De l'intensité, de la folie, des retournements de situation : les derbys madrilènes ont souvent habitué le suiveur de la chose footballistique au meilleur de ce qu'il se passe sur la scène continentale. De domination sans partage et d'humiliation beaucoup moins. Une déroute pour le champion d'Europe en titre qui intervient quelques jours seulement après son élimination en Coupe du Roi par ce même adversaire. Cela commence à faire beaucoup. Suffisamment en tout cas pour déclencher une mini-crise au sein de la Casa Blanca.


Griezmann marque encore

Côté terrain, l'Atlétio s'est donc laissé aller à une démonstration devant un public aux anges. Elle fût bien aidée dans sa tâche par des Madrilènes aux abonnés absents à l'image de sa défense perforée de toutes parts quatre-vingt dix minutes durant et si orpheline de Pépé et Ramos (blessés). Coentrao et Nacho ont souffert tout le match face à Turan, Carvajal s'est jeté trop tôt sur le centre du deuxième but, et Varane a été devancé par Griezmann, son partenaire en équipe de France, sur une nouvelle remise de Mandzukic qui a offert au meilleur buteur de l'"Atléti" sa 12e réalisation lors des treize derniers matches (67e). L'attaquant français est sorti sous une ovation (77e). Son remplaçant, Fernando Torres s'est joint à la fête en centrant pour la tête plongeante de Mandzukic (4-0, 89e).


Lors de la prochaine journée (14 février), le Real Madrid recevra le Deportivo La Corogne et l'Atletico se déplacera à Bibao.