Real Madrid : les Madrilènes sans gloire

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Francois TOUMINET|Ecrit pour TF1|2013-02-23T21:35:00.000Z, mis à jour 2013-02-23T22:23:51.000Z

Un but de Gonzalo Higuain en toute fin de match sauve les Madrilènes d'une prestation médiocre sur la pelouse de la lanterne rouge La Corogne (1-2). Pas encourageant à trois jours du match retour de Coupe du Roi face au FC Barcelone.

Triste vainqueur de La Corogne, le Real va devoir montrer un autre visage lors de la prochaine double confrontation face au FC Barcelone.


Higuain en sauveur

La double confrontation face au FC Barcelone, en Coupe du Roi puis en Liga, ne s'annonce pas sous les meilleurs auspices pour le Real Madrid. Dominé par la lanterne rouge La Corogne, qui peut maudire les dernières minutes de jeu, les Madrilènes n'ont vu leur salut qu'à une offensive du dernier espoir que Gonzalo Higuain n'a pas manqué de transformer (88e). Une difficulté à se montrer sous un beau jour d'autant plus étonnante que les Galaciens restaient sur cinq défaites consécutives avec quatorze buts encaissés à la clef.


Les stars au repos

Prenant en compte la supposée faiblesse de l'adversaire ou plus sûrement prévoyant en vue de la demi-finale retour de Coupe du Roi mercredi face au Barça, Jose Mourinho avait laissé quelques cadres au repos (Alonso, Ramos, Benzema). Khedira, Ronaldo et Ozil étaient eux sur le banc au coup d'envoi. Une prudence qui n'a pas suffi à protéger un autre de ses joueurs cadres, Di Maria, excellent lors de la demi-finale aller, bêtement expulsé pour anti-jeu en fin de match (deux cartons jaunes). Un rouge synonyme de suspension mercredi au Camp Nou.


Di Maria suspendu face au Barça

Il a d'ailleurs fallu attendre la rentrée en jeu en seconde période (57e) de Khedira, Ronaldo et Özil pour voir le cours d'une partie jusqu'alors maîtrisée par La Corogne (but de Riki à la 34e suivi de nombreuses occasions) basculé. L'apport de ces trois joueurs changeait radicalement le visage du Real et permettait à Kaka de se libérer pour égaliser d'une magnifique frappe enroulée (73e). Ne restait alors plus à Higuain, sur un service de Ronaldo, à sortir pour de bon le Real d'un sacré guêpier.d'un plat du pied salvateur.


Pour le Real, cette victoire en championnat n'est qu'anecdotique. Largué par le FC Barcelone (à 16 points avant cette 25e journée), le titre s'est envolé depuis longtemps déjà.