Dans l'actualité récente

Real Madrid-Malaga : Ronaldo et Di Maria à l'usure

Voir le site Téléfoot

error
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2013-10-20T07:53:00.000Z, mis à jour 2013-10-21T08:38:22.000Z

Dominateur pendant toute la rencontre, le Real Madrid a battu Malaga sur le score de 2 à 0. Après de multiples tentatives, Di Maria et Ronaldo ont fini par marquer et permettent aux Madrilènes de bien se préparer pour le Clasico de samedi prochain.

Le Real Madrid a commencé sa semaine marathon (réception de la Juventus en C1 mercredi, Clasico contre le FC Barcelone samedi) par une victoire face à Malaga. Le score de 2 à 0 ne reflète pas la physionomie du match.

Il fallait gagner

Distancé par l’Atlético Madrid et le FC Barcelone en championnat (cinq points avant la rencontre), le Real Madrid se devait de gagner. Car il n’a plus de joker à griller. Face à Malaga, Carlo Ancelotti a décidé de titulariser Morata à la place de Benzema, laissé au repos pour une douleur au mollet, et de mettre Bale sur le banc. Très vite, les Madrilènes ont fait parler leur festival offensif et ont multiplié les actions. Pour preuve, à la huitième minute, la frappe de Ronaldo vient s’écraser sur le poteau d’un Caballero des grands soirs. Le portier de Malaga a presque tout repoussé, que ce soit face à Morata (18ème, 23ème, 35ème) ou Ronaldo (29ème, 58ème, 65ème, 72ème et 82ème).


Ronaldo et Di Maria en mode sauveurs

Finalement, la situation s’est débloquée dès l’entame de la seconde période. A la 46ème, Di Maria centre de la droite pour Ronaldo mais Caballero est surpris par la trajectoire du ballon que n’a pas repris le Portugais. Ensuite, à la 76ème, Morata laisse sa place à Gareth Bale : si la recrue de luxe du Real Madrid n’a pas marqué, il est à l’origine du pénalty transformé par Ronaldo (90ème+1). La star en est désormais à huit réalisations en Liga, à égalité avec Lionel Messi mais toujours derrière Diego Costa (10 buts depuis l’ouverture de la saison).


Le Real n’abdique pas

Puisque le FC Barcelone a été tenu en échec par Osasuna et que l’Atlético Madrid a enregistré sa première défaite de la saison sur la pelouse de l’Espanyol Barcelone, le Real Madrid revient à respectivement trois et deux points des deux rivaux. Autrement dit, le Clasico de samedi prochain sera déterminant dans la course au titre, en sachant que les deux clubs espagnols devront d’abord se défaire d’un piège italien. Le Barça à Milan, le Real face à Juve.


Voilà qui promet un Clasico bouillant comme jamais.