Real Madrid : Le Milan AC renonce à un retour de Kaka

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par David CASSAN|Ecrit pour TF1|2011-08-16T16:40:00.000Z, mis à jour 2011-08-16T16:45:14.000Z

Le Ballon d'Or 2007, Kaka, n'est pas forcément titulaire au Real Madrid alors qu'il a laissé de très beaux souvenirs au Milan AC. Le club lombard ne peut toutefois espérer un retour, faute de moyens.

« Tout va très vite dans le football » : une lapalissade pour beaucoup, une constatation cruelle pour Ricardo Izecson dos Santos Leite dit « Kaká ». Meilleur joueur du monde en 2007, remplaçant de Mesut Özil en 2011.

Arrivé au Milan AC à 21 ans, Kaká a marqué l'histoire du club : 270 matches, 95 buts, 1 titre de champion, 1 Ligue des Champions et 1 Ballon d'Or. Parti au Real Madrid 6 ans plus tard, pour 67,2M€, le brésilien ne parvient pas à y retrouver son véritable niveau, gêné par les blessures. Il est aujourd'hui clairement remplaçant dans l'esprit de José Mourinho derrière Mesut Özil. Et si le joueur comme son club nient fermement vouloir se séparer, les spéculations vont bon train.

Et comme souvent lorsqu'une idole des supporters quitte un club (on pense à Didier Drobga à Marseille), son retour est attendu fébrilement. Une rumeur qu'a écartée Adriano Galliani, vice-président du Milan AC, sur Sky Sport 24 : « J'étais bouleversé quand il est parti pour Madrid il y a deux ans. Mais il coûte trop cher pour Milan, il lui faudrait consentir davantage de réduction de salaire que Fabregas pour son retour à Barcelone ».


Après les départs de Sanchez, de Pastore, et celui d'Eto'o qui se profile, la Serie A ne semble plus lutter à armes égales avec ses voisins européens, handicapée par une économie fragile et des stades vétustes. Galliani ne dit pas autre chose : « Compte tenu de la règlementation fiscale espagnole, un prêt poserait d'énormes problèmes de coût (...) Il ne peut être prêté qu'en Espagne (...) Je suis désolé de décevoir les fans, mais l'hypothèse Kaka est irréalisable ».

Galliani a quand même laissé la porte ouverte à d'éventuels renforts, rendus dispensables par le recrutement massif de la saison dernière (Ibrahimovic, Cassano, Robinho, Boateng, Van Bommel) : « toutefois, quelque chose pourrait survenir »...