Dans l'actualité récente

Real Madrid : Mourinho fan de Ronaldo et de Chelsea

Voir le site Téléfoot

Mourinho anticipates 'great football' in Rayo clash
Par Guillaume HENAULT-MOREL|Ecrit pour TF1|2012-03-15T17:59:00.000Z, mis à jour 2012-03-15T18:03:06.000Z

L'entraineur portugais s'est confié sur le site de l'UEFA après la qualification de son équipe pour les quarts de finale de la Ligue des champions. José Mourinho fait part de son admiration pour Cristiano Ronaldo tout en reconnaissant sa relation particulière avec les Blues de Chelsea.

Heureux vainqueur du CSKA Moscou (4-1), José Mourinho n'oublie pas de remercier son meilleur buteur et de saluer son ancienne équipe.




L'attaquant portugais a été une nouvelle fois à l'honneur lors du succès à Santiago Bernabeu mercredi soir. Son doublé permet à Cristiano Ronaldo d'atteindre les 128 buts en 128 matches sous le maillot du Real. Pour son entraineur, ces statistiques sont incroyables « On aurait pu penser qu'avec le nombre de buts qu'il a inscrits la saison dernière, il était impossible de faire mieux, mais pour moi, il évolue désormais à un niveau supérieur »




Qualifié pour la seconde année consécutive dans le top 8, le Real Madrid reste en course pour un dixième titre européen. Si les supporters madrilènes ont affiché leurs préférences pour l'Apoel Nicosie et le Barça en quart de finale, dans un sondage effectué par Marca, José Mourinho reste neutre : « Certaines équipes sont évidemment plus fortes que d'autres, mais nous défierons n'importe quel adversaire. » Les Chypriotes pourraient être encore une fois l'attraction du tirage au sort.




Le Special One a profité des résultats de la soirée européenne pour féliciter son ancien club de Chelsea. Solides vainqueurs de Naples, les Londoniens se qualifient également pour les quarts : «Les gens ne peuvent pas comprendre combien j'aime Chelsea [...] Je suis heureux que Chelsea soit qualifié, mais j'adorerais les rencontrer en finale» assurait-il.


Ces dernières paroles ne manqueront pas de relancer le débat autour du futur de José Mourinho après le licenciement d'André Villas Boas à la tête des Blues.