Dans l'actualité récente

Real Madrid : Mourinho suspendu 5 matches !

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par David CASSAN|Ecrit pour TF1|2011-05-06T15:13:00.000Z, mis à jour 2011-05-06T15:30:10.000Z

A la suite des incidents qui ont émaillé les affrontements entre le Real Madrid et le FC Barcelone en Ligue des Champions, l'UEFA a décidé de suspendre José Mourinho pour 5 matches.

Le Real Madrid aborde cette fin de saison sans véritable objectif, et les grandes manœuvres se préparent pour la saison prochaine. Une certitude, déjà : Madrid entamera la Ligue des Champions sans son entraineur-star.




Certaines voix au sein du club madrilène se sont élevées pour critiquer le comportement de l'entraineur suite au match aller de la demi-finale de Ligue des Champions, jugé indigne de l'institution. Certains de ces choix, comme celui de ne pas titulariser Karim Benzema, ont été discutés, et ce même par Zinédine Zidane. Mais en déclarant la guerre à l'ennemi héréditaire Barcelonais, Mourinho a rassemblé autour de lui, et sera certainement l'entraineur du Real la saison prochaine.




Dans les réglements de l'UEFA, la peine encourue pour les propos tenus lors de la fameuse conférence d'après match du 27 avril pouvait aller jusqu'à 10 matches de suspension. Avec 5 matches, José Mourinho ne s'en sort donc pas si mal que ça. Toutefois, cette suspension l'empêchera de coacher ses joueurs avant le dernier match de la phase de poules de la prochaine Ligue des Champions. Son adjoint, Aitor Karanka, restera donc sous les projecteurs.





Pour se défendre, les Madrilènes avaient vilipendé les provocations catalanes, responsables selon eux, avec l'arbitrage, du climat délétère de la double confrontation. L'UEFA n'a pas abondé dans leur sens, même s'il elle a sanctionné José Manuel Pinto, portier remplaçant du FC Barcelone, pour sa participation à une échauffourée à la mi-temps du match aller. Pinto ne sera en effet suspendu que trois matches, dont la finale de Wembley, le 28 mai.


D'aucuns affirment que José Mourinho n'est jamais plus fort que lorsqu'il peut jouer le rôle de la victime, montrer une faiblesse pour revenir plus fort. Cela reste à voir, et ce dès la saison prochaine.