Real Madrid : le nouveau Cristiano Ronaldo est-il arrivé ?

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par David CASSAN|Ecrit pour TF1|2011-10-20T09:00:00.000Z, mis à jour 2011-10-20T09:00:00.000Z

Le Real Madrid va bien, sans que Cristiano Ronaldo ne brille autant que la saison dernière. Alors qu'il connait des pépins physiques, certains, dont Rafael Nadal, apprécient le changement.

En 2010-2011, Cristiano Ronaldo a marqué 53 buts en 54 apparitions, dont 40 buts en Liga, battant ainsi un record vieux de 60 ans. Mais le Real n'a empoché qu'une petite Coupe du Roi, dépassé par le FC Barcelone en championnat et en Ligue des Champions.

La saison passée, le portugais lui-même avait pointé l'importance de ses buts dans les résultats du Real. Mais cette saison, les choses semblent avoir changé : CR7 n'a plus marqué depuis le 27 septembre dernier (contre l'Ajax) tandis que le Real a marqué 14 buts dans le même temps ; depuis le début de la saison, 12 joueurs de l'effectif ont déjà marqué un but ; et Ronaldo s'est fait passeur, aussi (déjà 7 passes décisives en 12 matches, contre 15 en 54 matches la saison dernières).

Mais Cristiano Ronaldo n'a pas complètement changé non plus : son attitude agace encore, et il s'entête souvent à frapper en oubliant ses partenaires. Plus qu'à un accès d'altruisme, sa relative inefficacité (9 buts en 12 matches) pourrait être due à de légers pépins physiques. Au lendemain du match face à Lyon (mercredi), il a ainsi été dispensé d'entrainement collectif. José Mourinho a dû compléter son effectif avec des jeunes du centre de formation, face à la cascade d'absents.

Un supporter très célèbre du Real Madrid, tennisman déjà légendaire de son état, s'est exprimé sur le sujet dans As : « Cette année il semble qu'il essaye aussi de laisser les autres finir les actions, et plus seulement de les terminer lui-même. Pour l'esprit de l'équipe, de mon point de vue, c'est mieux. Si je dois choisir je préfère ce Cristiano-là ». Un dilemme pour les supporters du Real, mais aussi pour José Mourinho, qui devra faire des choix. Avec un seul maître-étalon : le FC Barcelone.

Cristiano Ronaldo peut-il se mettre au service d'une équipe ? Ou son talent unique nécessite-t-il au contraire la « subordination » de ses coéquipiers ? Ferguson avait choisi la 2ème option, avec succès. Confronté à l'échec (relatif), Mourinho peut-il choisir une autre voie ?