Real Madrid - Osasuna : Ronaldo est d'aplomb

Voir le site Téléfoot

error
Par François Touminet|Ecrit pour TF1|2014-04-26T19:43:00.000Z, mis à jour 2014-04-26T21:57:05.000Z

Cristiano Ronaldo, auteur de deux magnifiques buts, a largement contribué au succès du Real Madrid sur Osasuna (4-0) qui se replace à trois longueurs provisoires de l'Atlético au classement de la Liga. Les Munichois sont prévenus, la méforme de CR7 est derrière lui.

Grâce à ce succès, le Real Madrid préserve ses chances de se succéder à lui-même en Liga. La préparation idéale avant d'aller défier le Bayern Munich mardi prochain.


Ronaldo carbure à nouveau

Si les Madrilènes cherchaient à se rassurer, pour quelques motifs que ce soient, avant de se rendre à l'Allianz Arena de Munich mardi pour la demi retour de la Ligue des Champions, c'est chose faite. Outre la large victoire obtenue face une formation d'Osasuna - et c'est bien sûr à prendre en compte - pas vraiment au niveau, c'est l'état de forme de sa star Cristiano Ronaldo qui confère à l'optimisme. A la peine en milieu de semaine pour son retour à la compétition, le Portugais a joué une heure ce samedi soir et fut dans tous les bons coups. Au final, deux réalisations (ses 29e et 30e réalisations en Liga) marquées du sceau de la classe. Deux frappes hors surface, une des nombreuses marques de fabrique de CR7 (6e, 52e). Le public de Bernabeu ne s'y est pas trompé en lui offrant une ovation à sa sortie du terrain pour ses 100 et 101e but à domicile en Liga.


Madrid sans forcer

Bale n'était pas sur la feuille de match, Pepe, Coentrao, Benzema, Carvajal et Xabi Alonso se sont assis sur le banc. Avec une équipe remaniée, Madrid n'a pourtant connu aucune difficulté pour prendre la mesure d'Osasuna,16e ce soir et en pleine lutte pour sa survie en Liga. Un autre de ses joueurs pas à son mieux mercredi dernier face au Bayern, en a profité pour se rassurer. Sergio Ramos, d'abord imprécis sur une tête (23e) et une volée (37e), a lui montré l'exemple et été récompensé de ses efforts sur une tête piquée aux huit mètres (3-0, 60e). L'entrant Carvajal a corsé la note en fin de match (4-0, 83e). Une soirée tranquille qui aurait pu être encore bien plus lourde pour les visiteurs sans Andres Fernandes. Le portier d'Osasuna a sauvé les siens sur des tentatives lointaines de Marcelo (39e) et Modric (45e) ou encore sur une approche de Morata (40e).


Toujours dans la course pour le triplé

Contraint à un sans-faute jusqu'au terme de la saison, le Real reprend provisoirement la deuxième place au Barça, qui se déplace à Villarreal dimanche (21h), et revient à trois points de l'Atlético, attendu à Valence (17h). Le tout avec un match en retard à jouer à Valladolid le 7 mai. Une bonne soirée donc. Si l'on ajoute à ça, la présentation en avant-match par Iker Casillas du trophée de la Coupe du Roi, le Real a emmengasiner ce qu'il faut d'ondes positives pour les 90 (ou 120) minutes les plus importantes de sa saison mardi à Munich. Les espoirs de triplé et de "Décima" ne tiennent plus qu'à quelques matches.


Outre la présentation de la Coupe du Roi, l'avant-match a surtout été marqué par la minute de silence très respectueuse en mémoire de Tito Vilanova, décédé vendredi soir d'un cancer à une glande salivaire.