Dans l'actualité récente

Real Madrid : la passe de deux pour les Madrilènes

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Francois TOUMINET|Ecrit pour TF1|2013-03-02T17:23:00.000Z, mis à jour 2013-03-02T18:14:20.000Z

Trois jours après son succès au Camp Nou (1-3), le Real Madrid a remporté son deuxième Clasico de la semaine face au Barça (2-1), à l'occasion de la 26e journée.

Avec ce succès, les Madrilènes confirment leur emprise sur leur grand rival barcelonais.


Madrid a pris le dessus

Ce n'était donc pas le fruit du hasard. En dominant physiquement, et parfois techniquement, le FC Barcelone mercredi au Camp Nou en demi-finale retour de coupe du Roi, le Real Madrid a fait montre d'un réel progrès de ses forces quand l'équipe catalane commence sérieusement à tourner un peu trop en rond. La physionomie du match de ce samedi n'était pas la même, et les joueurs non plus d'ailleurs, mais l'impression que Mourinho a gagné - pour un temps seulement - son match avec son meilleur ennemi s'est confirmée.


Une histoire de mental avant tout

Avec les absences de Ronaldo, Ozil ou encore Khedira côté Real Madrid et celles de Xavi, Fabregas et Puyol côté Barça, les visages des deux équipes ne pouvaient présenter les mêmes ambitions. Mais c'est surtout l'intensité, un ton en-dessous par rapport à la coupe du Roi, qui frappait les esprits à trois jours seulement d'intervalle. Karim Benzema, bien servi par Morata, en ouvrant la marque dès la 6e minute, avait pourtant bien fait les choses pour plonger le public de Bernabeu dans l'ambiance.


Benzema buteur sans relief

Buteur, l'international français n'en a pas moins confirmé ses difficultés actuelles pour se hisser à la hauteur de ses coéquipiers. Peu inspiré, il fut remplacé dès la 57e minute ce qui n'augure rien de bon pour lui en vue de la Ligue des Champions. Varane, à nouveau titularisé, déborde lui de confiance sur la pelouse. Il n'est pour rien sur l'égalisation de Messi à la 16e, ce qui n'est pas le cas de son camarade de défense Ramos. Ce dernier, pas du genre à se laisser abattre, se fera largement pardonner en inscrivant de la tête le deuxième but d'une victoire méritée pour le Real Madrid (2-1, 82e).


Avec deux clasicos remportés en une semaine, le Real Madrid a fait le plein de confiance avant son déplacement à Manchester mardi en huitième de finale retour de Ligue des Champions.