Real Madrid : la pire série à domicile depuis 75 ans

Voir le site Téléfoot

RTX3FTO1
Par Julien Kobana|Ecrit pour TF1|2017-10-19T14:02:10.354Z, mis à jour 2017-10-19T14:33:09.271Z

Le Real a concédé un nul en Ligue des Champions contre Tottenham à domicile. A y regarder de plus près, cela n’a rien de surprenant, tant les madrilènes connaissent des difficultés à Bernabeu.

Les champions d’Espagne et d’Europe ne connaissent pas un début de saison étincelant. A domicile surtout, le Real Madrid affiche quelques lacunes, tout le contraire de leurs performances à l’extérieur où les Merengue enchaînent les succès. Le stade Santiago Bernabeu réussit moins aux Merengue.


Zidane et le syndrome Bernabeu

Troisième de Liga à 5 points du FC Barcelone, le Real Madrid a mal commencé sa saison en Liga. La faute à un parcours à domicile irrégulier. En 4 rencontres jouées à Bernabeu, les madrilènes ont concédé 2 nuls (contre Valence et Levante) et ont perdu face au Betis Séville. Même leur succès contre l’Espanyol n’a pas été flamboyant. Les Champions d’Espagne ne sont d’ailleurs que la 11ème équipe à domicile.

En ligue des Champions le constat est certes un peu meilleur, mais là aussi le Real a partagé les points contre Tottenham (1-1). Le quotidien madrilène Marca indique que ce début de saison est le pire du club depuis 75 ans ! En 1942-1943, les Merengue avaient aussi joué 7 parties à domicile avec seulement 9 buts contre seulement 11 sur le début de cette saison.


Des équipes qui ne jouent pas

Le problème du Real Madrid vient aussi du fait de la difficulté tactique à laquelle le club doit faire face. Les équipes qui se déplacent à Bernabeu viennent défendre et recherchent en premier lieu le point du match nul. Les Spurs par exemple ont eu 35% de possession de ballon pour 4 frappes. Face à des équipes jouant bas et étant regroupées, le Real a peu d’espace et peine à se créer des occasions.

Le Real a aussi un autre problème avec les absences répétées au sein de son effectif. Cristiano Ronaldo a purgé une suspension de 5 matches, Gareth Bale est blessé, Karim Benzema revient juste de blessure, alors qu’en défense Marcelo, et Theo Hernandez ont également eu des pépins physiques tout comme Raphael Varane. 

Dani Carvajal est lui victime d’un virus et Mateo Kovacic est absent pour de longues semaines. Zidane doit compenser avec un groupe souvent amputés de plusieurs éléments et il faudra voir si avec son effectif au complet, le Real affichera toujours une moyenne d’1,57 buts marqués à domicile comme c'est le cas en ce moment.


RTX3H7TX