Dans l'actualité récente

Real Madrid : le Portugal veut appeler Mourinho à la rescousse !

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par David CASSAN|Ecrit pour TF1|2011-10-13T09:23:00.000Z, mis à jour 2011-10-13T09:30:01.000Z

Malgré Cristiano Ronaldo ou Nani, le Portugal ne s'est pas qualifié directement pour l'Euro 2012. Et avant les barrages, le pays tout entier en appelle à José Mourinho, l'entraineur du Real Madrid.

Le Portugal, petit pays d'une dizaine de millions d'habitants, peut s'enorgueillir de compter parmi ses ressortissants l'un des tous meilleurs joueurs du monde (Cristiano Ronaldo), et l'un des meilleurs entraineurs (José Mourinho).

Mais ce pays de football n'a bizarrement connu que 10 phases finales de compétitions internationales, Euro et Coupe du Monde confondus (5 de chaque). Une hérésie réparée ces dernières années, puisque le Portugal a participé aux 4 derniers Euros et 3 dernières Coupe du Monde. Mais dans la course à l'Euro 2012, la seleçao est confrontée à la terrible épreuve des barrages. Et puisque Cristiano Ronaldo ne suffit pas, on veut en appeler à José Mourinho.

L'hypothèse de voir l'actuel entraineur du Real Madrid à la tête de la sélection nationale circule évidemment depuis longtemps. Ultra-charismatique, couronné de succès (2 C1, 1 C3, une foule de titres nationaux au Portugal, en Angleterre et en Italie), la fédération s'est évidemment penchée sur son cas. C'était il y a un an, et face au refus du Real de libérer son entraineur, la fédération avait fini par remplacer Carlos Queiroz par Paulo Bento. Lui aussi sur un siège éjectable ?

Mais selon le grand quotidien espagnol El Mundo, ce qui a changé cette fois-ci, c'est que les joueurs sélectionnés eux-mêmes souhaitent voir arriver le Special One. Lui seul serait capable de faire jouer cette équipe, lui faire surmonter sa crise de confiance, faire revenir Ricardo Carvalho, et l'aider à se surpasser dans les échéances capitales à venir. Irresponsables, dites-vous ? Ils connaitront en tous cas leur adversaire en barrages ce jeudi après-midi, à l'issue du tirage au sort ; le Portugal est tête de série.

Le principal intéressé, lui, a toujours déclaré vouloir prendre en main la sélection à l'issue de son parcours en club, qui semble loin d'être terminé. Mais son attachement à son pays l'avait déjà fait réfléchir la saison dernière...