Real Madrid : Ramos et Mourinho ne se supportent plus

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Thierry BOCHARD|Ecrit pour TF1|2013-02-18T15:54:00.000Z, mis à jour 2013-02-18T15:56:30.000Z

Largué en Championnat par le FC Barcelone (et l'Atletico Madrid), le Real Madrid est encore en course en Ligue des Champions et en Coupe d'Espagne. Les deux prochaines semaines vont être cruciale pour l'avenir du club merengue constamment secoué par des tensions internes.

Le Real s'est imposé 2-0 contre le Rayo Vallecano ce week-end en Liga.

Deux en Clasicos + MU en 10 jours
S'ils ne devraient pas connaître de souci particulier sur la pelouse de la lanterne rouge La Corogne samedi prochain en championnat, Cristiano Ronaldo et sa bande vont devoir affronter le Barça le 26 février en demi-finale retour de la Copa del Rey avant de retrouver les Catalans 3 jours plus tard en Liga cette fois. Et enfin, d'aller chercher leur qualification pour les ¼ de finale de la C1 dans l'enfer d'Old Trafford contre Manchester United le 5 mars. Sacré programme...


Mourinho fait vœu de silence
Malgré quelques remous, Jose Mourinho a réussi à tenir son vestiaire lors de ses deux premières saisons à la tête du Real. Deux saisons ponctuées par une une Liga, une Supercoupe, et une Coupe d'Espagne. Sur le plan sportif pas grand-chose à dire jusqu'à cette année. Les défaites s'enchaînent, le Barça s'envole et Ramos et Casillas auraient demandé la tête de leur entraîneur au Président Perez. Info démentie par ce dernier, solidaire de son entraîneur. En échange, le Mou doit se tenir à carreaux et éviter les polémiques jusqu'au mois de mai.


Sergio Ramos ronge son frein
Pointé du doigt en septembre, le défenseur Champion du Monde avec l'Espagne a de nouveau été mis en cause par son coach après sa prestation moyenne contre MU la semaine dernière. Son carton rouge précoce dans le derby face au Rayo Vallecano n'a pas arrangé son cas... Mais il reste politiquement correct devant les caméras : « Chacun est libre de penser ce qu'il veut. Mon éducation et mon style c'est de ne pas pointer un coéquipier du doigt. Maintenant, il faut unir nos forces car des matches importants arrivent et nous jouons notre saison. Donc mon opinion, je la garde pour moi ».


Mourinho et Ramos restent professionnels pour ne pas faire imploser l'équipe alors qu'elle a encore ses chances en Ligue des Champions, mais... jusqu'à quand ?