Dans l'actualité récente

Real Madrid-Real Sociedad : Ronaldo et Benzema font le show

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Francois TOUMINET|Ecrit pour TF1|2013-11-09T15:21:00.000Z, mis à jour 2013-11-10T09:49:15.000Z

Auteur d'une première période de feu, le Real Madrid a facilement pris la mesure de la Real Sociedad (4-1). Ronaldo (3 buts, 1 passe) et Benzema (1 but, 1 passe) en ont profité pour parfaire leurs statistiques.

Brillant en première période, gestionnaire en seconde, le Real Madrid revient provisoirement à trois longueurs du Barça au classement.

Le Real n'est pas largué

Ca commence à bien tourner du côté du Real ! Après les sept buts inscrits la semaine passée face au FC Séville dans un match fou, les joueurs d'Ancellotti sont montés jusqu'à cinq ce samedi face à la Real Sociedad. Cinq dont quatre réalisations en l'espace de 24 minutes en première période (entre la 12e et la 36e). Handicapés par deux revers précoces en championnat, distancés au classement par son meilleur ennemi le Barça et son voisin de l'Atlético (à respectivement 6 et 5 points), les Madrilènes, toujours emmenés par un Ronaldo affamé, ont fait le nécessaire pour ne pas se morfondre durant la prochaine trève internationale.

Benzema-Ronaldo, duo gagnant

Sa belle santé offensive, le Real la doit logiquement à la triplette Ronaldo-Benzema-Bale. Ce samedi, ce sont les deux premiers nommés qui ont pris le relais du troisième, buteur mercredi face à la Juve (1-1) en Ligue des champions. A la 12e, Benzema, sur la gauche de la surface de réparation, servait Ronaldo qui fusillait le portier de la Real (1-0). Six minutes plus tard, les deux joueurs s'échangeaient les habits du buteur et du passeur pour doubler la mise (2-0, 18e). La démonstration madrilène allait perdurer jusqu'à la pause via deux nouvelles réalisations de Ronaldo sur penalty (27e)et Khedira (36e).

Griezmann se met en évidence

Gâté, le public de Bernabeu allait l'être un peu moins au retour des vestiaires la faute à une fin de partie dépourvue de tout supense. Et dans la grisaille, c'est un Français, Antoine Griezmann, qui allait réussir à se mettre en lumière. Joueur le plus remuant et dangereux de l'équipe basque, il se voyait injustement refusé un penalty avant de marquer d'une jolie balle piquée dans la minute suivante (4-1, 61e). Un but qui sanctionnait une perte de balle de Benzema. La rébelion de la Real, vite calmée par un coup-franc de Ronaldo (5-1), allait s'arrêtre là.
Lors de la prochaine journée, dimanche 24 novembre, le Real Madrid se déplacera à Almeria tandis que la Real Sociedad recevra le Celta Vigo.