Real Madrid : Ronaldo devant la juge

Voir le site Téléfoot

cristiano ronaldo
Par Francois TOUMINET|Ecrit pour TF1|2017-07-31T10:32:38.313Z, mis à jour 2017-07-31T10:33:07.855Z

Le Portugais Cristiano Ronaldo est convoqué ce lundi par la justice espagnole pour s'expliquer d'une fraude fiscale présumée de 14,7 millions d'euros.

Cristiano Ronaldo, quadruple Ballon d'or, a rendez-vous ce lundi avec la justice pour s'expliquer sur une fraude fiscale présumée de 14,7 millions d'euros.

Une ardoise fiscale de 14,7 millions impayée

Ce lundi matin, depuis 11h30, Cristiano Ronaldo comparaît devant la cour d’instruction de Pozuelo de Alarcon, dans les environs de la capitale espagnole. Selon le parquet, le joueur de 32 ans aurait en 2014 déclaré 11,5 millions d'euros de revenus d'origine espagnole pour la période comprise entre 2011 et 2014, alors qu'ils se seraient en réalité élevés à quelques 43 millions. La star du Real Madrid a utilisé entre 2011 et 2014 un montage de sociétés basées à l'étranger pour éviter de payer en Espagne des impôts sur les revenus tirés de contrats publicitaires avec de grandes marques. S'y ajoutent 28,4 millions d'euros qu'il aurait dissimulés au fisc espagnol, tirés des revenus liés à ses droits à l'image pour la période 2015-2020. Soit un total 14,7 millions d'euros d'ardoise fiscale impayée.

CR7 a tout intérêt à se montrer coopératif

Après les Barcelonais Lionel Messi et Javier Mascherano, condamnés en 2016 pour fraude fiscale, ce sont dorénavant des personnalités liées au Real qui sont visées par l'offensive du fisc espagnol. Ronaldo, Angel di Maria, José Mourinho, Fabio Coentrao et surtout leur agent, le puissant Portugais Jorge Mendes, déjà mis en examen fin juin par la juge du tribunal de Pozuelo en charge de l'enquête sur la star du Real Madrid. Si les soupçons du fisc s’avéraient, l'international portugais risquerait jusqu’à sept ans de prison. Une lourde sanction susceptible d’être ramenée à 21 mois si Cristiano Ronaldo se montre coopératif. Une peine de moins de deux ans qui éviterait à Ronaldo de passer par la case prison comme la loi espagnole l'y autorise.