Real Madrid : Ronaldo, Özil et Benzema brillent à l'Euro

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Guillaume HENAULT-MOREL|Ecrit pour TF1|2012-06-18T09:51:00.000Z, mis à jour 2012-06-18T09:58:14.000Z

Les joueurs européens du Real Madrid sont à la fête durant l'Euro avec leurs sélections nationales. A l'image de Cristiano Ronaldo, les joueurs de José Mourinho surfent sur une fin de saison réussie et pourraient s'accaparer les lauriers en fin de compétition.

Les dirigeants madrilènes peuvent se satisfaire de la réussite de leurs représentants à l'approche de la fin des matches de poule.



Le réveil de CR7


Les critiques ne manquaient en ce début d'Euro autour des performances de Cristiano Ronaldo. Le Portugais avait beau se justifier en prenant la comparaison de Messi lors de la dernière Copa America, il lui fallait un match de référence. La lumière est venue contre les Pays-Bas : auteur des deux buts de son pays (2-1) et grand artisan de la qualification pour les quarts de finale, Cristiano Ronaldo s'est rappelé au bon souvenir de ses détracteurs. Une aubaine pour la sélection de Paulo Bento.



La balade allemande et espagnole


Seul pays à réaliser un carton plein lors du premier tour de l'Euro, l'Allemagne confirme son statut de favori à la vue de ses prestations. Titulaires indiscutables dans le onze de Joachim Löw, Sami Khedira et Mesut Özil participent activement à la domination du milieu de terrain allemand. Constat similaire en Espagne où Casillas, Ramos, Arbeloa et Xavi Alonso devraient assurer ce soir la première place du groupe C face à la Croatie.



Benzema l'altruiste


A l'instar de sa saison en Ligue des champions avec le Real Madrid, Karim Benzema brille davantage dans un rôle de passeur que de buteur. Aligné en pointe de l'attaque tricolore, l'ancien Lyonnais s'est montré altruiste contre l'Ukraine avec deux offrandes sur les buts de Ménez et Cabaye. Muet depuis le début de la compétition, son cas n'inspire aucune inquiétude pour Laurent Blanc qui assure que son avant-centre « marquera contre la Suède. »


Les plus moqueurs pourront remarquer que les anciens de la Maison Blanche n'ont pas eu autant de réussite à l'image de Robben et Van der Vaart avec les Pays-Bas.