Dans l'actualité récente

Real Madrid : Ronaldo, "On ne compare pas une Ferrari et une Porsche"

Voir le site Téléfoot

Lionel Messi et Cristiano Ronaldo
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2012-05-19T11:06:00.000Z, mis à jour 2012-05-19T11:11:24.000Z

Cristiano Ronaldo est revenu une énième fois sur sa rivalité avec Lionel Messi. Las de répéter qu'il est meilleur que lui, il a joué la carte de la métaphore.

Récemment, Cristiano Ronaldo, qui se prépare pour l’Euro 2012 avec le Portugal, a accordé une interview exclusive à CNN. Sa rivalité avec Messi était au cœur des débats.



Bien sûr, Cristiano Ronaldo n’irait pas crié qu’il est moins bon que Messi. Ce serait autant un aveu de faiblesse vis-à-vis du prodige argentin qu’une pique à l’encontre de son ego. « Certaines personnes disent que je suis meilleur, d’autres que c’est lui… Mais à la fin de la journée, ils doivent choisir. Pour le moment… je crois que c’est moi (rires).» explique le Portugais, auteur d’une saison stratosphérique avec le Real Madrid (champion d’Espagne avec 45 buts en Liga, 60 toutes compétitions confondues).



« Parfois, la comparaison avec Messi me fatigue… pour lui c’est pareil, car on nous compare tout le temps. On ne compare pas une Ferrari avec une Porsche car ce n’est pas du tout le même moteur. Il fait les meilleures choses avec Barcelone, je fais les meilleures choses avec Madrid. » ajoute CR7, estimant que les deux clubs espagnols sont les meilleurs du monde, pas seulement grâce à Messi et lui-même. Pour le Ballon d’Or, c’est sans doute l’Euro 2012 qui pourrait être déterminant, même si le Portugal est dans le groupe de la mort (Allemagne, Pays-Bas, Danemark).



Par rapport à l’éternelle compétition entre les deux clubs, Ronaldo répond simplement par les chiffres, « Neuf points séparent Madrid et Barcelone, c’est un gouffre en Espagne. Nous avons mieux joué qu’eux cette année, j’en suis sûr. Je me souviens que nous sommes allés là-bas et que nous avons gagné 2-1. » Le titre est mérité et c’est très clair dans la tête de Ronaldo.


Ronaldo souffre de l’acharnement médiatique sur son adversité avec Messi et cela se ressent dans ses propos. Mais en juin prochain, il sera seul.