Dans l'actualité récente

Real Madrid : Ronaldo, roi déchu

Voir le site Téléfoot

error
Par Francois TOUMINET|Ecrit pour TF1|2015-05-13T22:12:00.000Z, mis à jour 2015-05-14T09:24:11.000Z

La désillusion du Real Madrid face à la Juventus (1-2; 1-1) est avant tout celle de Cristiano Ronaldo. Le Ballon d'Or, bien qu'unique buteur madrilène lors des deux matches face à la Juve, n'a jamais été à la hauteur de l'événement. Une contre-performance qui tranche avec celle de son rival de toujours, Lionel Messi.

Assuré de finir la saison sans titre, Cristiano Ronaldo a perdu beaucoup de son aura lors ses deux face-à-face avec la Juventus de Turin.


Ronaldo rejoint Messi

Ce mercredi soir, à Bernabeu, Cristiano Ronaldo a rejoint Lionel Messi au classement des meilleurs buteurs de l'histoire de la Ligue des champions avec 77 buts inscrits. Avec ses deux buts marqués à l'aller et au retour face à la Juventus, il rejoint également l'Argentin en C1 cette saison avec 10 buts au compteur. Ce sont bien là les deux seules bonnes nouvelles de la soirée pour le Ballon d'Or en titre. Au sortir des demi-finales de la plus prestigieuse des compétitions, c'est en effet un gouffre qui s'est dessiné entre les deux mégastars de la planète football. Pas sûr que le Portugais s'en relève de sitôt.


Ronaldo aux abonnés absents

Vingt-quatre heures après la qualification implacable du Barça face au Bayern (3-0, 2-3) portée par le doublé hors norme de Lionel Messi lors du match aller, Cristiano Ronaldo a, lui, fait peine à voir dans un rendez-vous où l'on aurait dû ne voir que lui. Las, CR7 aura surtout brillé par sa discrétion avec un nombre famélique de ballons joués et une influence sur le jeu réduite au néant. Le but inscrit sur penalty, et qui répondait à l'ouverture du score de Morata, fut la seule éclaircie pour un joueur qui avait la tête des mauvais jours. Une tête de perdant disent déjà certains.


Il peut tirer une croix sur le Ballon d'Or

Porté par un doublé Ligue des Champions-Liga la saison passée et des statistiques affolantes, Cristiano Ronaldo s'était imposé comme le meilleur joueur de la planète en 2014 sans discussion possible. Dans le duel à distance qui l'oppose à Messi, il était revenu à trois Ballons d'Or et c'est peu dire que cela avait fait du bien à son égo. La déconvenue de la saison en cours déjà actée devrait affectée dans les mêmes proportions le moral du Lusitanien déjà bien en berne depuis le début de l'année. Assuré de finir la saison sans trophée alors que ses trois principaux rivaux pour les récompenses individuelles (Messi, Neymar et Suarez) ont encore l'occasion de tout rafler (Copa Amercia compris), c'est bien plus qu'une demi-finale de Ligue des champions que la star du Real Madrid a laissé filer hier soir.