Le Real Madrid s'impose à Bilbao grâce à un Ronaldo altruiste

Voir le site Téléfoot

RTX2EN8T
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2017-03-18T17:33:34.179Z, mis à jour 2017-03-18T18:00:35.733Z

Le Real Madrid s'est imposé, un peu dans la douleur, sur la pelouse de Bilbao. Cristiano Ronaldo a fait deux offrandes, une pour Benzema, une pour Casemiro.

Dans sa course au titre, le Real Madrid est allé chercher une victoire précieuse, un peu au forceps, sur la pelouse de l’Athletic Bilbao. Il prend provisoirement cinq points d’avance sur le FC Barcelone.

Benzema ouvre le score

Un déplacement chez l’Athletic Bilbao n’est jamais un cadeau et le Real Madrid s’en est encore rendu compte samedi après-midi. Bousculés dès l’entame, les Merengue sont parvenus à ouvrir le score alors qu’ils n’étaient pas du tout dans un temps fort. C’est Benzema, parfaitement servi par Ronaldo, qui a ajusté Kepa d’un plat du pied imparable (25e). Après un gros travail de pressing, l’Athletic a levé le pied et le Real a su en profiter pour monter en régime, profitant de son réalisme pour rallier les vestiaires avec un avantage.

Ronaldo, double passeur décisif

En seconde période, Bilbao a poussé pour égaliser et leurs efforts ont été récompensés quand Aritz Aduriz est venu fusiller Keylor Navas sur une tête à bout portant consécutive à un service de Raul Garcia (65e). Le but de Bilbao a été marqué après le coaching assez étonnant de Zidane : l’entrée en jeu de Lucas Vazquez à la place de Luka Modric. On ne pourra pas lui en vouloir de changer de dispositif pour aller chercher le 2 à 0, mais c’est l’inverse qui s’est produit. Fort heureusement, ses hommes n’ont pas douté très longtemps puisque Casemiro, complètement seul, a redonné un avantage décisif aux siens (68e). Le passeur ? Cristiano Ronaldo. Le Portugais, lui aussi sorti avant le coup de sifflet final, marque moins mais devient de plus en plus altruiste. La preuve avec ses deux offrandes.

Cinq points d’avance

Le Real Madrid s’est encore imposé non sans souffrir et cela commence à devenir une habitude qui force le respect et lui taille un costume de futur champion sur mesure, le genre avec du courage, de l’orgueil et la réussite qu’il faut. Au classement, les Merengue reprennent cinq points d’avance sur les Blaugrana, avec toujours un match en moins. Fort, en prime, d'un Clasico à jouer à domicile, les troupes de Zidane sont plus que jamais maîtres de leur destin. Un sacré luxe à quelques semaines de la fin du championnat.