Le Real Madrid se venge sur Malaga grâce à un doublé de Ramos

Voir le site Téléfoot

Karim Benzema, Sergio Ramos, Marcelo - Real Madrid
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2017-01-21T17:45:00.813Z, mis à jour 2017-01-21T17:49:40.085Z

Le Real Madrid a difficilement battu Malaga lors de la 19e journée de Liga. Sergio Ramos, auteur d'un doublé, a encore enfilé son costume de sauveur.

Le Real Madrid s’en est remis à Sergio Ramos, son leader, pour se remettre les idées en place après ses défaites contre le FC Séville (Liga) et le Celta Vigo (Coupe du Roi).

Heureusement, il y a Ramos

Quand on a signé 40 matches sans défaite toutes compétitions confondues et qu’on a enchaîné deux défaites de suite dans la foulée, on est proche de la mini-crise. Surtout quand on s’appelle le Real Madrid. Mais, fort heureusement, il s’est vengé sur Malaga à Santiago Bernabeu. Ce fut quelque peu compliqué mais, et ce n’est sans doute pas un hasard, la révolte est venue d’un seul homme : Sergio Ramos. Auteur d’un doublé et préposé au costume de sauveur, le défenseur central permet aux Merengue de renouer avec le succès et de remettre la machine en route. Il en faudra néanmoins un peu plus pour rassurer les supporters et il faudrait, aussi, que Cristiano, trois occasions franches ce samedi, se remette à marquer.

Deuxième doublé en Liga

Six buts : Sergio Ramos a inscrit six buts cette saison en Liga. C’est autant que Kevin Gameiro, dont c’est le métier, et plus que Karim Benzema, Gareth Bale ou encore Neymar. Face à Malaga, l’international espagnol a été magistralement servi par Toni Kroos, à deux reprises sur coup de pied arrêté (35e, 43e). C'est le deuxième doublé de sa carrière en Liga, son premier depuis 2008. Et si le Real Madrid a tremblé, ce n’est pas seulement parce que ses attaquants étaient à la peine ou maladroits, c’est aussi parce que Marcelo est sorti sur blessure (12e) et que Malaga a trouvé le poteau (16e) avant de réduire le score (64e). Heureusement que Keylor Navas était là pour détourner la tentative de Gonzalo Castro...


Le Real champion de la phase aller

Avec cette treizième victoire en dix-huit journées, le Real Madrid est assuré de finir champion de la phase aller malgré un match en moins. En effet, les Merengue reprennent provisoirement quatre et cinq points d’avance sur le FC Séville, son récent bourreau, et le FC Barcelone, son éternel rival. Il va falloir valider ce titre honorifique par la couronne à l’issue de la saison.