Real Madrid : les statistiques qui font très mal à Gareth Bale

Voir le site Téléfoot

Gareth Bale (Real Madrid)
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2015-11-11T09:36:55.406Z, mis à jour 2015-11-11T14:46:30.295Z

Le journal espagnol AS a publié des chiffres qui montrent que les Merengue perdent plus lorsque le Gallois est présent sur la pelouse avec un pourcentage de défaites de 16,2% contre 2,9% sans lui.

Il est la tête de Turc des supporters du Real Madrid en raison de ses prestations plus souvent insipides que géniales. « Il », c'est Gareth Bale, transféré – officiellement – pour 91 millions au Real Madrid il y a deux ans. De retour sur les terrains dimanche dernier à Séville (défaite trois buts à deux des Merengue) après une blessure au mollet contractée en septembre dernier, le natif de Cardiff n'a malheureusement pas marqué la rencontre de son empreinte. Comme trop souvent depuis qu'il est arrivé dans la capitale espagnole, ce que la presse locale n'a pas manqué de souligner. 

Real Madrid : Le Top 10 des joueurs les mieux payés


Le Real y arrive mieux sans Bale

Selon le quotidien AS qui a dressé le bilan chiffré du Gallois sur son site internet, les Merengue perdent plus souvent lorsque leur numéro 11 n'est pas sur la pelouse. Statistiques à l'appui : lorsque Gareth Bale est présent, le Real a signé 70 victoires pour 13 résultats nuls et 16 défaites, soit un pourcentage de revers de 16,2%. Ce dernier tombe à 2,9% seulement lorsque l'ancien joueur de Tottenham est absent avec 28 victoires, cinq nuls et, surtout,  une seule défaite


Décrié en Espagne

Bien évidemment, comme pour tous les chiffres, il est nécessaire de relativiser ce bilan comptable par le simple fait qu'il y a logiquement plus de chances de perdre un match quand on joue plus. Malheureusement, ces statistiques ne masquent tout de même pas les performances décevantes de Gareth Bale depuis son arrivée à Madrid à l'été 2013. S'il a inscrit le but du 2-1 contre l'Atlético de Madrid en finale de la Ligue des champions remportée par les Merengue, le Gallois est constamment décrié en Espagne. Preuve en est : lors d'un sondage publié par Marca la saison dernière, les internautes lui ont attribué la note de 5/10 pour l'ensemble de l'exercice 2014-2015. 


Insuffisant pour un joueur au talent certain mais qui a tout de même coûté 91 millions d'euros, officiellement.