Dans l'actualité récente

Real Madrid - Tottenham : un Harry Redknapp décomplexé

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Jean-Marie DUMAS|Ecrit pour TF1|2011-04-05T14:09:00.000Z, mis à jour 2011-04-05T14:28:38.000Z

Avant d'affronter le Real Madrid, Harry Redknapp s'est montré stoïque et décomplexé. Ce soir, Tottenham a tout à gagner en relevant le "super défi" de ce quart de finale de la C1.

Harry Redknapp semble enchanté d'affronter le Real Madrid ce soir. Un "défi" face à la meilleure équipe d'Europe avec le Barça selon lui, mais un match qu'il ne redoute pas particulièrement pour Tottenham.


Pour la 1ère fois de son histoire, Tottenham a atteint les quarts de finale de la Ligue des Champions. Et ce soir, pour rentrer dans le grand bain comme il se doit, les Spurs d'Harry Redknapp affronteront la crème de la crème, le Real Madrid de Ronaldo et de Mourinho : « on aurait préféré autre chose, mais bon, c'est un super défi » a déclaré, optimiste et philosophe, l'entraîneur britannique en conférence de presse d'avant-match, ce lundi.


Au lendemain de ce « tirage difficile », Harry Redknapp n'avait pas du tout pesté. Si le coach de Tottenham considère toujours que « les deux équipes les plus fortes en Europe sont le Barça et le Real », Redknapp ne dramatise pas pour autant la situation. A peine dira-t-il à ses joueurs que « l'équipe d'en face a un ou deux bons joueurs, comme Ronaldo », comme il le confiait, stoïque, lors de la même conférence de presse.


Conscient de la difficulté de l'épreuve, Harry Redknapp compte sans doute sur la position d'outsider et l'audace de ses jeunes pousses pour contrarier les plans du Real Madrid. Galvanisés par l'enjeu d'un match où ils pourraient créer l'exploit, les Spurs devraient jouer les coups à fond plutôt que d'attendre patiemment dans leur 22. Surtout, Tottenham pourra compter sur son jeune prodige gallois, Gareth Bale, qui sera finalement bien présent pour ce match décisif de la C1.


Ce soir, Harry Redknapp et Tottenham ont sans doute moins la pression que Mourinho et le Real Madrid. Chez eux, les Merengue ont plus à perdre que les Anglais, bien déterminés à faire chuter en Ligue des Champions un Real Madrid qui a déjà quasiment abandonné la course au titre en Liga.