Dans l'actualité récente

Real Madrid : Une attaque de feu

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Stéphane Renaux|Ecrit pour TF1|2015-04-06T15:01:00.000Z, mis à jour 2015-04-06T16:05:48.000Z

Dimanche au stade Santiago-Berbabéu, les socios du Real Madrid ont assisté à un véritable récital offensif de la part des joueurs de Carlo Ancelotti face à Grenade (9-1). Le champion d'Europe possède, et de loin, la meilleure attaque de Liga avec 87 buts !

Même si le FC Barcelone reste leader de la Liga avec quatre points d’avance, le Real Madrid entend bien faire comprendre que la lutte pour le titre est loin d’être terminée.

CR7 toujours plus haut

Le Real Madrid serait bien moins puissant sans son atout offensif numéro 1, Cristiano Ronaldo. L’international portugais, distancé un temps par son meilleur ennemi catalan, l’Argentin Lionel Messi au classement des buteurs, a littéralement inversé la tendance. En l’espace d’une rencontre, il a scoré à cinq reprises, ce qui ne lui était encore jamais arrivé sous le maillot merengue, et porte son total à 36 réalisations quand l’Argentin pointe à 32. Le numéro 7 a d’ailleurs ainsi franchi ce week-end la barre symbolique des 300 buts en seulement 287 matches toutes compétitions confondues avec le club espagnol, dont 214 rien qu’en championnat. Seuls les mythiques Raul (323 buts en 741 matches) et Di Stefano (308 en 396 matches) ont fait mieux que le lauréat du Ballon d’Or.

Benzema incontournable

Cristiano Ronaldo a souvent affirmé que Karim Benzema était un partenaire de jeu admirable. Peu de monde peut donner tort à l’ancien joueur de Manchester United. Face à la formation galicienne, l’international tricolore a marqué un nouveau doublé, son troisième de la saison, pour un total de 15 réalisations. Sans oublier qu’il compte neuf passes décisives, ce qui confirme la qualité d’un avant-centre de son registre. D’autre part, l’ancien lyonnais en est à six buts en sept matches de Ligue des champions. Une compétition qu’il adore pour avoir trouvé le chemin des filets à 42 reprises.

James, le chaînon manquant
À cause d’une blessure au pied droit qui l’a tenu éloigné des terrains pendant deux mois, le Real Madrid a perdu quatre matches de Liga sur huit, dont ceux face à l’Atlético Madrid et le Barça sans James Rodriguez. Titularisé par l’entraîneur italien Carlo Ancelotti contre Grenade, le numéro 10 n’a pas traîné pour être décisif puisqu’il a délivré une offrande à CR7 à la demi-heure de jeu. Recruté l’été dernier à l’AS Monaco pour environ 80 millions d’euros, le Colombien démontre que, même s’il évolue un peu plus en retrait, il représente une pièce maîtresse dans le dispositif merengue, la preuve avec ses 12 buts toutes compétitions confondues (8 en Liga).