Real Madrid-Valence : les Madrilènes n'en profitent pas

Voir le site Téléfoot

error
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2014-05-04T21:30:00.000Z, mis à jour 2014-05-04T21:35:09.000Z

Alors que le FC Barcelone a signé un nul et que l'Atlético Madrid a perdu, le Real Madrid s'est heurté à une équipe de Valence réaliste et portée par son gardien. Sans un magnifique but de Ronaldo en fin de rencontre, c'était un zéro pointé pour les Merengue.

Le Real Madrid a imité son rival le FC Barcelone en signant un match nul sur sa pelouse face au FC Valence (2-2). Jusqu'au bout, les Madrilènes ont poussé mais se sont heurtés à un réalisme adverse criant et à un gardien quasi en état de grâce.

L'assaut est lancé
Avec le nul du FC Barcelone (2-2) et la défaite de l'Atlético Madrid (0-2), l'occasion était beaucoup trop belle pour le Real Madrid, surtout face à une équipe de Valence encore sonnée par son élimination sur le fil en demi-finale de Ligue Europa. La charge a donc été lancée très tôt, et c'est Ronaldo qui l'a sonnée, sur un premier face-à-face manqué face à Diego Alvès (2ème). Les cinq minutes suivantes ont accouché de plusieurs occasions pour les Merengue mais à chaque fois, le gardien a trouvé la parade qu'il fallait face, encore une fois, à Ronaldo (25ème, 39ème). Coupables de ne pas concrétiser leurs nombreuses opportunités, les Madrilènes se sont faits piéger avant la mi-temps sur un coup de pied arrêté, Mathieu profitant de la passivité de Varane pour ouvrir le score (44ème). Auparavant, Diego Lopez avait dû s'employer pour détourner la première tentative de Valence sur sa barre.


Le hold-up était presque parfait
Mené 1 à 0 au retour des vestiaires, le Real Madrid a vite remis la marche en avant, profitant notamment de l'entrée de Di Maria pour aller chercher l'impulsion. En ce sens, l'égalisation de Sergio Ramos sur une remise altruiste de Ronaldo était logique (59ème). Tout comme le deuxième but valencien par Parejo (65ème), venu punir une équipe dominatrice incapable de faire bouger le tableau d'affichage. Il faut dire aussi que Diego Alvés a réalisé l'improbable, encore une fois face à Ronaldo, à trois reprises en deuxième mi-temps (54ème, 65ème, 77ème). Le portier du FC Valence est assurément l'homme du match car il a permis aux siens de rêver au hold-up parfait grâce à une vraie leçon de réalisme face à des Merengue parfois maladroits. Ces derniers auraient dû bénéficier d'un pénalty pour une main dans la surface, mais ce n'est pas sur ce genre d'action qu'il fallait compter pour aller chercher les trois points. En revanche, ils ont pu compter sur un magnifique but de Ronaldo dans le temps additionnel pour sauver les meubles. Jusqu'au bout, le Real aura poussé, mais en vain.


Un point, ça risque d'être juste
La Liga est pleine de suspense à deux journées de la fin, l'Atlético Madrid, malgré sa défaite, étant toujours en tête, trois longueurs devant le FC Barcelone, cinq devant le Real Madrid. Mais les hommes de Carlo Ancelotti ont un match en retard à jouer et peuvent potentiellement revenir à deux unités de leurs voisins. Les Colchoneros ont donc toujours leur destin en main et c'est peut-être le FC Barcelone qui donnera un coup de pouce au Real Madrid lors de la réception de l'Atlético à l'occasion du dernier match de la saison