Dans l'actualité récente

Le Real Madrid vient à bout de Valence

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2011-11-19T23:10:00.000Z, mis à jour 2011-11-20T08:24:23.000Z

Vainqueur 3 à 2, le Real Madrid s'est fait peur face à Valence mais est parvenu à dompter le choc.

C'est un Real Madrid à deux visages qui est venu à bout de l'invincibilité de Valence à domicile. Succès précieux mais contestable.




Lors des 45 premières minutes, Valence aura fait illusion quelques secondes, en se procurant une très bonne occasion d'entrée de jeu. Suite à cela, le Real Madrid a peu à peu mis le pied sur le ballon et pris ses marques. Confiants techniquement et tactiquement, les hommes de Mourinho ont percé la défense des locaux par intermittence. Et c'est sur un coup franc rapidement joué que Benzema a trouvé la faille (19e), bien servi par X. Alonso. C'était sa troisième tentative de la partie.




Non, ce n'est pas le score final mais le nombre de cartons jaunes distribués par l'arbitre, sept pour les Merengue contre seulement deux pour les valenciens. Car au retour des vestiaires, les madrilènes ont commencé à se faire peur et à montrer une fébrilité inquiétante, tant à la récupération qu'à la conservation. Les esprits se sont très vite échauffés et les avertissements inutiles ont fusé. Ainsi, c'est dans une période de doute que le Real Madrid a aggravé le score, sur un corner tiré par Ozil et repris par Sergio Ramos (71e). Une poignée de minutes plus tard, Soldado trompe Casillas et manque de peu une occasion en or (78e). Ni une ni deux, Ronaldo, assez éteint à cause des matches en équipe nationale, profite d'une contre-attaque pour remettre les pendules à l'heure. Mais Soldado réplique (82e). Finalement, le Real Madrid s'impose 3 à 2, grâce à un sauvetage majestueux de Casillas à la dernière minute du temps additionnel.




Valence n'a pas démérité. L'équipe d'Adil Rami ne pouvait tout simplement rien faire face à l'efficacité du Real Madrid. Au classement, les galactiques, en signant un huitième succès d'affilée, conservent leur première place et ont toujours trois points d'avance sur Barcelone, large vainqueur de Saragosse (4 à 0). Logique, ils ont fait mieux que leurs poursuivants sur les terres de Valence (2 à 2 le 21 septembre dernier).



Le Real Madrid a bafouillé son football mais est parvenu à prendre le dessus sur la troisième force de la Liga. Le titre est plus que jamais dans ses cordes.