Real Madrid : voilà à quoi pourrait ressembler l’équipe de Zidane en 2017

Voir le site Téléfoot

RTSFB3T
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2016-12-29T13:01:06.650Z, mis à jour 2016-12-30T13:38:13.126Z

Le Read Madrid pourrait afficher un tout autre visage dans quelques mois en fonction des futurs transferts. As fait le point.

Nos confrères de chez As se sont projetés sur l’année prochaine et le onze que pourrait aligner Zinédine Zidane après les futurs mercato. Attention les yeux… et le compte en banque.

Un changement à chaque ligne

Le Real Madrid a loupé le transfert de De Gea pour une obscure histoire de timing ? Pas grave, les dirigeants pourraient s’offrir un autre cador de la Premier League, déjà passé par la capitale espagnole mais chez les Colchoneros. Vous aurez reconnu Thibaut Courtois, l’un des meilleurs gardiens du monde qui survole le championnat anglais avec les Blues de Chelsea. Devant lui, il compterait sur les arrières d’aile titulaires du moment, Marcelo à gauche et Carvajal à droite, tandis que Ramos serait associé à Vallejo, prometteur défenseur central âgé de 19 ans. Il joue actuellement à l’Eintracht Frankfurt où il est prêté par… le Real ! Selon Marca, Zidane souhaite son retour dans l’effectif à la fin de la saison.

Marco Llorente, priorité dans l’entrejeu

« Mon rêve est clair et très compliqué, réussir au Real Madrid » déclare Marco Llorente, 21 ans et propriété du Real Madrid prêté à un autre club, à savoir au Deportivo Alavés. Décrit comme l’une des sensations du championnat espagnol, le milieu récupérateur est l’un des artisans de la bonne première moitié de saison du promu, douzième, et on imagine déjà Zidane le faire revenir en juin prochain pour l’installer aux côtés de Modric et Kroos. A l’image de Vallejo, être parti s’aguerrir ailleurs semble avoir porté ses fruits et, vu leur jeunesse, c’est une bonne nouvelle pour l’avenir du Real Madrid.

En attaque, place à la ABC

Sur le front de l’attaque, Zidane ne remplacera pas Cristiano Ronaldo, quadruple Ballon d’Or et serial buteur, ni Gareth Bale, acheté près de 100 millions d’euros. En revanche, la situation de Karim Benzema, pourtant excellent sous le maillot Merengue, n’est pas aussi réjouissante en regard de l’envie d’enrôler Pierre-Emerick Aubayemang, capable d’enfiler les buts comme des perles. Cela nous donnerait un trio prénommé la ABC à même de faire trembler l’Europe et ses filets.