Real Madrid: Zidane préserve sa star

Voir le site Téléfoot

Ronaldo RTX4WXFA
Par Francois TOUMINET|Ecrit pour TF1|2018-02-21T13:38:47.570Z, mis à jour 2018-02-21T13:54:39.213Z

A deux semaines du huitième de finale retour de Ligue des champions chez le PSG, le Real Madrid gère le physique de Cristiano Ronaldo. L'attaquant portugais n'a pas été appelé par Zinedine Zidane pour le match en retard de Liga contre Leganés ce mercredi (18h45).

Ce mercredi soir, le Real Madrid se rendra dans l'antre de Leganés en match en retard de la 16e journée de Liga. Face à ses bourreaux de la Coupe du Roi, le Real Madrid se présentera sans Cristiano Ronaldo ni Keylor Navas, préservés. Des absences qui s'ajoutent à celles de Marcelo, Modric et Kroos.

Ronaldo au repos

Depuis sa nomination sur le banc du Real en janvier 2016, Zidane est souvent parvenu à convaincre Ronaldo de mettre un frein à son insatiabilité de matches pour aborder plus frais la phase décisive de la saison. C'est dans cette logique que le technicien français laissait entendre hier que Ronaldo serait sans doute amené à souffler mercredi. "Je ne sais pas depuis combien d'années d'affilée il joue 60 matches par saison, je crois que ça fait au moins dix ans. Il n'arrête pas et vient un moment où il est nécessaire, pour lui, pour l'équipe, qu'il ne joue pas", a dit ZZ. "C'est mieux de procéder de cette manière et bien sûr que nous en discutons ensemble, pour le bien de tous", a-t-il conclu. Si l'on se fie au compte twitter de la star portugaise, ce repos forcé a été accepté avec le sourire par le joueur.

Zidane doit jongler avec les blessés

Outre Ronaldo, Zidane laisse au repos pour ce match en retard face à Léganès (18h45) son portier costaricain Keylor Navas. Une prudence de mise et surtout nécessaire, le huitième de finale aller de Ligue des champions du Real contre le PSG (3-1) n'en finissant pas d'avoir des conséquences négatives pour l'équipe merengue. Ce mardi, une IRM a ainsi détecté une petite déchirure à la cuisse droite de Luka Modric, une lésion musculaire similaire à celle de Marcelo. "Quand il y a des petits pépins comme ça dans les jours qui suivent une rencontre, c'est qu'il y a eu une usure énorme durant celle-ci", soulignait hier l'entraîneur du Real, Zinédine Zidane, qui déplore aussi l'entorse dont est victime Toni Kroos. Mais le technicien français a évité de tomber dans le pessimisme : "J'ai foi dans le travail des médecins et des physiothérapeutes."