Dans l'actualité récente

Real Madrid : Zidane remporte son premier Clasico, du jamais vu depuis Schuster

Voir le site Téléfoot

Zinédine Zidane   Real Madrid lors du Clasico
Par Silvestro DE CARO|Ecrit pour TF1|2016-04-04T10:00:41.154Z, mis à jour 2016-04-04T10:11:24.647Z

Pour son premier Clasico, Zinédine Zidane s’est offert une victoire de prestige face au FC Barcelone. Aucun entraîneur depuis 2007 n’avait réussi à faire de même.

Fraichement arrivé à la tête du Real Madrid, Zinédine Zidane commence à faire taire ses détracteurs. Après une victoire en huitièmes de finale de la Ligue des Champions, le Français vient d’ajouter un autre fait d’arme à son palmarès d’entraîneur. Il a réussi à battre le FC Barcelone lors de son premier Clasico. Peu de ses prédécesseurs peuvent s’en vanter.

Une première depuis Bernd Schuster

Avant Zinédine Zidane, peu d’entraîneurs ont remporté leur premier Clasico. Lors de la saison 2003-2004, Carlos Queiroz avait réussi l’exploit grâce à des buts de Roberto Carlos et Ronaldo. Le Real Madrid s’était alors imposé 2-1. Un coup d’épée dans l’eau pour la Maison Blanche, qui avait fini quatrième de Liga.

Bernd Schuster était le dernier entraîneur à avoir réalisé ce fait d’arme. Le 23 décembre 2007, son Real Madrid avait battu le FC Barcelone 1-0 grâce à un pion de Julio Baptista. Les Merengue avaient ensuite remporté le championnat espagnol.

Mourinho, Ancelotti et Benitez s’y sont cassé les dents

Depuis Bernd Schuster, de prestigieux entraîneurs se sont succédé au Real Madrid. Pour son premier Clasico, au Santiago Bernabeu qui plus est, Manuel Pellegrini avait pris l’eau 6-2. Au Camp Nou, José Mourinho avait, quant à lui, perdu 5-0. A domicile, Carlo Ancelotti avait connu la défaite, 4-3. Quant à Rafael Benitez, son échec 4-0 est encore dans toutes les mémoires.

Gagner le titre, possible ?

Au sortir de la défaite du Real Madrid face à l’Atlético Madrid le 27 février dernier, Zinédine Zidane ne se faisait plus d’illusions : le titre était perdu. Après sa victoire dans le Clasico, le Français a légèrement changé de discours : « On est à sept points. On doit d’abord penser au prochain match, en Ligue des Champions, et samedi on pensera à gagner le prochain match. Ensuite, on verra comment ça se passe. [...] D’abord il faut devancer l’Atlético, on est encore troisièmes. Après on verra, il reste encore des journées. »