Real - PSG : les paris manqués d'Emery

Voir le site Téléfoot

RTX36RKQ
Par Farid Sarr|Ecrit pour TF1|2018-02-15T12:29:50.711Z, mis à jour 2018-02-15T12:29:50.905Z

Le PSG s'est incliné face au Real Madrid, en huitièmes de finale de Ligue des champions (3-1), un match durant lequel l'entraîneur parisien a opté pour des choix forts, qui n'ont pas payé.

Lo Celso en sentinelle

 Alors que tout le monde ou presque parier sur une titularisation de Lassana Diarra, le technicien parisien lui a préféré Lo Celso. Auteur de quelques sorties convaincantes depuis le début de la saison en Ligue 1 (21 matches), l'ancien milieu de Rosario avait une carte à jouer. Malheureusement, on l'a très vite senti dépasser par l'événement. Le milieu argentin a provoqué le penalty qui a contribué à l'égalisation madrilène (45e). Ronaldo n'en demandait pas tant. L'entraîneur parisien avait beaucoup de choix possibles pour ce poste de sentinelle (Rabiot, Motta et donc Diarra), Lo Celso ne lui a pas donné raison sur la pelouse du Santiago-Bernabéu. 

La sortie prématurée de Cavani

 La MCN (Mbappé,Cavani,Neymar) avait l'occasion de montrer à toute l'Europe l'étendue de son potentiel. Auteur de 127 buts, toutes compétitions confondues depuis le début de la saison, l'attaque parisienne était attendue au tournant. Raison de plus pour douter du coach parisien. Alors que le Real et le PSG étaient à la lutte (1-1), Unai Emery décidait de se passer des services de l'attaquant Uruguayen (75e), en faisant rentrer Thomas Meunier. S'il n'a pas été très remuant durant cette partie, cette décision laisse perplexe. Un réajustement qui a poussé Daniel Alves a occupé le flanc droit de l'attaque parisienne. Une vingtaine de minutes plus tard, le PSG tombait K-O, Ronaldo (45e) puis Marcelo (86e) terminaient le travail (3-1). 


Kimpembe préféré à Silva

 Unai Emery a surpris tout le monde en décidant d'écarter pour des raisons sportives son capitaine Thiago Silva. Une décision sûrement motivée par l'épisode du huitième de finale aller de la saison dernière face au FC Barcelone (4-0). Profitant d'un forfait du capitaine parisien, Presnel Kimpembe saisissait sa chance ce jour-là. Le défenseur français de 22 ans écoeurait à la perfection Lionel Messi. Pour son premier match de Ligue des champions, le numéro 22 parisien menait à bien sa mission. Au match retour, sans lui,le PSG passait complètement au travers (6-1), au Camp Nou. S'il a rendu une copie correcte face au Real, sa prestation est ternie par le score (3-1), son entente avec Marquinhos reste encore à parfaire sur le long terme. Toutefois, cette prise de position inhabituelle du coach espagnol pose question. Thiago Silva rongera-t-il son frein sur le banc, lors des prochaines échéances ? Sa non-titularisation laissera-t-elle des traces ? Autant d'interrogations entourent désormais la relation qui unit les deux hommes.