Reims - Rennes : Ntep se met à genou et marque de la tête

Reims - Rennes : Ntep se met à genou et marque de la tête
Face à Reims samedi soir, lors de la clôture du championnat, Paul-Georges Ntep s'est illustré en marquant un but. Après avoir dribblé le gardien, il s'est agenouillé pour pousser le ballon de la tête au fond des cages.
Il est parfois des situations qui déclenchent des polémiques dans le football. Face à Reims, le Stade Rennais s'est imposé 3-0 samedi soir, dans un match sans enjeu. Mais l'histoire retiendra avant tout le but de Paul-Georges Ntep, assis pour faire rentrer le ballon dans les cages de la tête. Un geste qui a provoqué l'ire de nombreuses personnes, et de son coach, mais qui est avant tout à mettre sur le compte de l'âge et de la passion. C'est en tout cas de cette façon que s'est justifié le principal intéressé sur Twitter. Vous pouvez retrouver cette scène en vidéo sur le site de la LFP, en cliquant sur le lien suivant :

>NTEP S'AGENOUILLE ET MARQUE DE LA TETE (VIDEO)


Le rêve de George Best
Face à Reims, Ntep a laissé parler sa passion, et s'est agenouillé pour marquer un but de la tête. Une scène provocatrice, que chaque joueur de foot a un jour rêvé de faire. Si la plupart s'est contentée de la réaliser dans la cour de récrée, Paul-Georges a franchi le pas et en a été l'auteur face à Reims. Ce faisant, il a réalisé le rêve de George Best, qui n'avait jamais osé le faire.


Un manque de respect ?
Après avoir inscrit ce but controversé, l'opinion publique est partagée. Certains relativisent le geste, d'autres accusent le joueur d'avoir manqué de respect aux Rémois. Philippe Montanier, le coach de Rennes, a lui décidé de sortir Ntep trois minutes après son but. Interrogé en conférence de presse, il n'a pas mâché ses mots quant à la prestation de son joueur : « Non, ça n'est pas à faire, c'est manquer de respect à l'adversaire, c'est d'ailleurs pour ça que je le sors. C'est bien de vouloir jouer comme dans la cour d'école, mais bon... Il est jeune. Il a compris. » Sur Twitter, le principal intéressé s'est, quant à lui, longuement justifié.


News associées