Dans l'actualité récente

Les résultats de la Ligue 1 : le PSG en douceur, l'OM, Monaco et Lyon déroulent

Voir le site Téléfoot

error
Par La REDACTION|Ecrit pour TF1|2013-08-11T20:55:00.000Z, mis à jour 2013-08-12T09:34:28.000Z

La Ligue 1 a débuté. Pendant que le PSG et Montpellier se partagent les points, Monaco, l'OM, l'AS Saint-Étienne et Lyon sont déjà victorieux. Radamel Falcao a marqué mais l'homme de la première journée est sans conteste Gourcuff, fort d'un but et de deux passes décisives.

C'est reparti pour une saison. Le Paris Saint-Germain remet son titre en jeu et démarre sa saison à Montpellier. La nouvelle concurrence de l'AS Monaco rend savoureuse cette saison qui débute. Il faudra également compter sur les Olympiques qui se battront certainement pour une place européenne.

Vendredi 9 août

Montpellier - PSG : 1-1
Le PSG a bien failli tomber dans le piège de la Mosson. Menés au score dès la 10ème minute après un but opportuniste de Cabella, les Parisiens ont livré une première mi-temps en deçà de leur niveau et des espérances. Après la pause, les rectifications tactiques - remonter Ibrahimovic d'un cran et laisser Pastore mener le jeu et chercher le géant suédois - ont sauvé les hommes de Laurent Blanc d'une défaite mais n'ont pas garanti une victoire. Après l'égalisation de Maxwell (60ème) et l'expulsion d'El Kaoutari (73ème), le PSG aurait pu aller chercher les trois points, notamment par Cavani. L'Uruguayen a joué 20 minutes, ses premières en Ligue 1, et n'est pas passé loin d'ouvrir son compteur.


Samedi 10 août

Evian TG - Sochaux : 1-1

Déjà un match très important pour les deux équipes qui risquent de devoir se battre jusqu'à la dernière journée. Sochaux, sauvé in extremis la saison dernière, a failli commencé par une défaite. En effet, Évian a transformé sa première situation chaude : un coup franc transformé par Ehret dès la 4ème minute. Mais en deuxième période, les Lionceaux ont eu une réaction d'orgueil par Contout pour aller chercher un point à l'extérieur qui pourrait compter plus tard.

Lille - Lorient : 1-0

Comme lors des précédentes confrontations entre les deux équipes parmi les plus offensives du championnat, on s'attendait à un festival de buts entre le LOSC et Lorient. Au final, il faudra s'en contenter d'un seul, à savoir celui du jeune Origi (13ème). Une fois n'est pas coutume, les Lillois commencent bien la saison. Le 4-4-2 de René Girard, privé de Thauvin samedi soir, sera peut-être moins spectaculaire mais il semble efficace.

Valenciennes - Toulouse : 3-0

Après un round d'observation de plusieurs longues minutes, les débats entre Valenciennes et Toulouse ont basculé au moment de l'expulsion de Spajic, innocent sur une faute dans sa surface et qui a vu rouge à la place de Yago. Après le pénalty marqué par Melikson (37ème) et à onze contre dix, les Valenciennois ont déroulé et ont aggravé le score par deux fois, grâce à Saez (52ème) et Pujol (90ème +3).

Nantes - Bastia : 2-0

Pour son retour dans l'élite, Nantes a offert un spectacle animé à un stade de la Beaujoire bien rempli pour fêter dignement l'événement. Déjà, parce que les Canaris ont ouvert la marque très tôt (Djordjevic, 23ème). Ensuite, parce que nous avons eu droit à un ascenseur d'émotions au retour des vestiaires. Effectivement Nantes s'est fait peur après le carton rouge stupide de Veretout (65ème) mais a assisté à l'expulsion d'un Bastiais, en la personne de Ilan (70ème). À dix contre dix, les Nantais ont su préserver le score et ont pu compter sur un but contre son camp de Palmieri pour y parvenir (90ème).

Bordeaux - Monaco : 0-2

Au contraire du PSG vendredi soir, Monaco a su se défaire du piège : celui de bien entamer le championnat à l'extérieur. Face à des Bordelais bien en jambe et tactiquement en place, surtout en défense, les promus ont multiplié les assauts en se projetant rapidement vers l'avant. En première mi-temps, il leur a manqué le réalisme. En deuxième, un peu de jus. Mais la lumière est venue d'Emmanuel Rivière (82ème), celui qui connaît sans doute le mieux la Ligue 1 actuelle pour y avoir évolué la saison dernière, à Toulouse. Cerise sur le gâteau : Radamel Falcao, loin d'être son meilleur niveau, a ouvert son compteur, grâce à son explosivité légendaire et un peu de réussite (86ème).

Lyon - Nice : 4-0

Nous avons eu droit à un festival lyonnais... Galvanisés par leurs victoires au troisième tour préliminaire de la Ligue des Champions et pourtant privés de Lisandro (parti) et Gomis (en partance), les hommes de Rémi Garde ont étrillé des Niçois diminués par les absences et pas encore tout à fait prêts. Doublé de Lacazette (13ème, 68ème), but de la tête de Grenier, deux passes décisives et une merveille de coup-franc signés Gourcuff (90ème + 1)... Tous les voyants sont au vert pour l'OL. Les jeunes répondent aux attentes et le duo Grenier/Gourcuff a l'air de livrer ses promesses.

Rennes - Reims : 2-1

Le Stade Rennais version Philippe Montanier a des allures de Liga : des passes courtes, de la construction dans le camp adverse et des beaux mouvements techniques. Face à Reims, l'entame a été bonne, symbolisée par l'ouverture du score de Pajot (9ème). Par la suite, les choses se sont un peu gâtées, les Rémois ayant égalisé juste avant la pause. Mais c'était sans compter sur un festival de Mevlut Erding : après une course seule et une tonne de dribbles sur les défenseurs adverses, il ajuste parfaitement Agassa (84ème).

Dimanche 11 août

AC Ajaccio - Saint-Etienne : 0-1

Dans un match sans saveur, l'AC Ajaccio, pas encore tout à fait prêt, et l'AS Saint-Etienne, qui a retrouvé Clément après son impressionnante blessure, ont souffert sous un soleil de plomb. Même sans Aubameyang, parti à Dortmund cet été, les Stéphanois savent faire parler leur efficacité offensive. Ce dimanche , ils s'en sont remis au brésilien Brandao, servi comme un prince par Hamouma à la 34ème minute. La saison démarre bien pour les Verts, avec une victoire à l'extérieur face à un bloc.

Guingamp - Marseille : 1-3

Pour ses retrouvailles avec la Ligue 1, Guingamp a beaucoup souffert, surtout en première mi-temps. Après quatre minutes, les hommes de Jocelyn Gourvennec étaient déjà menés 2-0, suite à des buts de Gignac (2ème) et Payet (4ème). Pire, à la 16ème, le même Payet aggravait le score, de la même manière que la première fois : en profitant des errements défensifs du promu. Offensivement, en revanche, Guingamp a montré de belles choses, notamment en deuxième période. Faute de réussite (un pénalty arrêté par Mandanda) ou de réalisme, les Guingampais n'ont pas su renverser la vapeur mais ont quand même sauvé l'honneur par Yatabaré (74ème). Pour l'OM, malgré les quelques situations chaudes concédées et une maîtrise loin d'être totale, cela fait du bien après les matches de préparation difficiles (quatre défaites, une seule victoire). C'est d'autant plus vrai que les Marseillais ont livré un visage plus séduisant que d'habitude.