Dans l'actualité récente

Révélations : en 2013, Neymar aurait dû signer au Real Madrid et non au FC Barcelone

Voir le site Téléfoot

RTSSET8
Par Nicolas BAMBA|Ecrit pour TF1|2017-03-31T14:33:51.623Z, mis à jour 2017-03-31T14:42:31.028Z

Delcir Sonda, le patron de la société qui gérait auparavant les droits sportifs de Neymar, s’est confié à AS. Il s’est expliqué sur les faits de corruption présumés qui ont émaillé la signature du Brésilien au Barça en 2013. Et d’après lui, Neymar aurait dû s’engager avec l’ennemi juré des Catalans…

Quand il a rejoint l’Europe et signé au FC Barcelone en provenance de Santos en 2013, Neymar pensait donner un coup d’élan majeur à sa carrière. Ça a été le cas, puisqu’il empile les titres, enchaîne les buts et forme la fameuse MSN avec le Barça. Mais ce transfert lui vaut aussi des soucis avec la justice.

"Sandro Rosell a soudoyé le père de Neymar"

Neymar se retrouve empêtré dans des affaires de corruption et de fraude fiscale à cause de son transfert pharaonique, annoncé à 57 millions d’euros officiellement… mais plutôt réévalué à 95 millions d’euros après coup. Le Brésilien, poursuivi pour "corruption dans les affaires", fait toujours face aux juges, et l’interview publiée ce 31 mars par le quotidien AS (proche du Real Madrid) ne va pas lui faire une bonne publicité.

L’interview en question est accordée par Delcir Sonda, le patron de la société DIS que Neymar connaît bien, et pour cause : c’est elle qui gérait ses droits sportifs – à hauteur de 40% – avant son arrivée en Europe. Sonda se veut cassant : le transfert de l’attaquant est entaché d’irrégularités. "Neymar a atterri au Barça parce que Sandro Rosell (président du club blaugrana à l’époque, ndlr) a soudoyé son père. C’est le délit de corruption entre particuliers que nous dénonçons", affirme-t-il. L’international auriverde n’est pas épargné : "Il a perçu de l’argent du Barça alors qu’il jouait encore à Santos. Éthiquement, ce n’est pas correct".

Neymar avait passé sa visite médicale au Real…

Josep Maria Bartomeu, l’actuel président de Barcelone, en prend aussi pour son grade. Si Rosell est "un opportuniste", Bartomeu aurait lui apposé sa signature sur 169 contrats liés à Neymar. "Nous ne comprenons pas pourquoi la justice ne le condamne pas", lance Delcir Sonda. L’entreprise DIS réclame 195 millions d’euros de dommages et intérêts au FCB. Sonda insiste : "Nous ne sommes pas là pour l’argent mais pour le respect du contrat originel. Nous voulons que justice soit faite."

L’homme d’affaires jette un pavé de plus dans la mare. Selon lui, Neymar n’aurait pas dû signer au FC Barcelone en juin 2013 mais… chez le rival historique madrilène. Tout était même réglé. "Madrid est le premier à s’être manifesté pour Neymar. Et Neymar avait dit oui. Il avait même passé la visite médicale dans la clinique d’un de mes amis. Le Real était prêt à mettre les 65 millions d’euros de sa clause libératoire, et même 10 millions d’euros de plus". Cet été-là, le Barça obtint la pépite brésilienne tandis que les Merengue déboursèrent 100 millions d’euros pour arracher le Gallois Gareth Bale à Tottenham.