La révolte gronde contre Ronaldo dans le vestiaire du Real

Voir le site Téléfoot

Cristiano Ronaldo   Real Madrid
Par Louis-Marie VALIN|Ecrit pour TF1|2016-10-27T13:45:31.753Z, mis à jour 2016-10-27T13:45:56.379Z

La chute est dure. Après un été de rêve, la reprise de la saison tourne au cauchemar pour la star portugaise qui doit faire face à des contestataires au sein même de son équipe.

Alors que Ronaldo sort d’une saison extraordinaire durant laquelle il s’est montré décisif tant en club qu’en sélection, son retard à l’allumage commencerait à faire grincer des dents au sein d’un vestiaire madrilène toujours prompt à exploser.


Des performances qui agacent

C’est l’éternel problème de CR7, son hyper compétitivité et sa soif de records peuvent se retourner contre lui dès que ses statistiques ne suivent plus. Actuellement dans une mauvaise passe, ses excès d’individualisme passent moins auprès de ses partenaires dès qu’ils ne se transforment pas en buts.

Cette propension à préférer le tir à la passe, alors qu’il a toutes les peines du monde à cadrer, lui seraient ouvertement reprochée par certain cadre de l’équipe comme Toni Kroos qui aurait notamment regretté son attitude dans les dernières minutes du match contre Bilbao.


Une attitude discutable au sein du groupe

Au-delà de ses choix sur le terrain, certains de ses comportements en dehors du stade font polémique dans l’équipe. Ainsi, un incident s’est déroulé le 17 octobre dernier à l’entraînement. En plein exercice, James Rodriguez a indiqué au Portugais de se placer au milieu de ses coéquipiers. Malgré son insistance, le Colombien a essuyé plusieurs refus. Marcelo a du interposé entre les deux joueurs afin d’endosser le rôle de médiateur.

D’autres comme Alvaro Morata lui reprochent son influence auprès du staff. Sa relation avec Karim Benzema, qui fausserait la concurrence en pointe, cristalliserait ainsi les critiques.  

Des tensions qui pourraient bien évidemment s’effacer si le probable futur Ballon d’Or venait à retrouver son légendaire sens du but.