Ribéry et Govou entendus

Voir le site Téléfoot

Ribéry et Govou entendus
Par Eurosport|Ecrit pour TF1|2010-04-19T13:17:04.000Z, mis à jour 2010-04-19T13:17:04.000Z

Selon Le Point, Franck Ribéry et Sidney Govou auraient été entendus la semaine dernière comme témoins dans l'affaire de proxénétisme qui touche l'équipe de France. Deux autres Bleus, un évoluant en Espagne et l'autre dans le Sud de la France, doivent être entendus la semaine prochaine.

Avant de se retrouver à l'Allianz Arena, mercredi, en demi-finale aller de la Ligue des Champions, Franck Ribéry et Sidney Govou se seraient déjà croisés la semaine dernière dans les locaux de la Brigade de Répression du Proxénétisme. C'est ce que dévoile Le Point sur son site, dimanche. Les deux hommes seraient donc au coeur de l'information confirmée par M6, et reprise par L'Equipe, selon laquelle des internationaux français ont été auditionnés par la police judiciaire parisienne dans le cadre d'une affaire de proxénétisme sur mineure dans une boîte de nuit de la capitale, près des Champs-Elysées. Les joueurs du Bayern et de Lyon n'ont toutefois été entendus qu'à titre de témoins.


L'avocate de Franck Ribéry a d'ailleurs confirmé l'audition de son client. "Des personnalités, dont Franck Ribéry et d'autres joueurs de renommée internationale, comptent dans leur relationnel un proche d'un animateur d'un réseau d'escort girls, a poursuivi l'avocate. C'est uniquement en raison de cette relation qu’ils ont été ou seront entendus par les services de police, à qui une enquête a été confiée", a expliqué Me Sophie Bottai dans un communiqué. Le juge enquête sur une boîte de nuit parisienne soupçonnée d'employer des prostituées et fréquentée par certains internationaux français. "Il a été entendu dans la semaine comme témoin. Pour nous, l'affaire s'arrête là", a conclu l'avocate.


L'avocate de Ribéry confirme


"Cette affaire ne concerne pas Franck Ribéry et ne pourrait, dans le pire des cas, que relever de la seule sphère privée de mon client et n'appelle ainsi aucun autre commentaire", avait déclaré Me Bottai sur RMC. Mais le site donne de nombreux détails sur l'affaire. Tout serait né d'une descente de police dans l'établissement en question, le Café Zaman. Une vingtaine de jeunes femmes aurait alors été interpellées. L'une d'elles aurait avoué avoir vendu ses services à Franck Ribéry. Problème : elle était mineure au moment des faits. L'un de ces joueurs (Ribéry selon cette source) aurait admis devant les enquêteurs avoir eu une relation suivie avec une prostituée, sans savoir qu'elle était mineure. Sidney Govou, de son côté, aurait fréquenté la même personne alors qu'elle était majeure.


Deux autres joueurs de l'équipe de France doivent être entendus la semaine prochaine. Si leur identité n'a pas été dévoilée, on sait que l'un d'eux évolue en Espagne alors que l'autre jouerait dans le sud de la France. "Eux aussi sont soupçonnés d'avoir profité des charmes de cette jeune fille d'origine marocaine, mais seul l'un des deux l'aurait fréquentée lorsqu'elle était mineure", indique Le Point sur son site. "Selon une source judiciaire, ce joueur, ainsi que Franck Ribéry, pourraient être poursuivis pour incitation de mineurs à la débauche", poursuit le magazine. Pour l'heure, la FFF se refuse à tout commentaire. "Il n'y a pas de réaction à avoir sur une affaire de ce genre", a dit Jean-Pierre Escalettes à l'AFP. "Une enquête est en cours dont je n'ai aucun détail. A l'heure actuelle, aucun commentaire n'est possible".