Dans l'actualité récente

Ribéry juge sa concurrence avec Coman

Voir le site Téléfoot

RTX27TK9
Par Thomas Ravenel|Ecrit pour TF1|2017-12-12T09:42:05.076Z, mis à jour 2017-12-12T09:59:52.346Z

Avant d’accueillir Cologne en Bundesliga ce mercredi à 20h00, Franck Ribéry est revenu sur sa saison, en conférence de presse, lui qui est pour le moment le remplaçant du virevoltant Kingsley Coman.

Dans la soirée de lundi, Franck Ribéry est passé en conférence de presse d’avant-match. Si l’international tricolore sait que la concurrence est rude à son poste avec l’explosion de Coman, il est néanmoins confiant et conscient de ce qu’il peut apporter au Bayern.

Un Ribéry qui se veut conquérant...

Arrivé sur le sol allemand en 2007, Franck Ribéry a tout simplement tout raflé avec le Bayern Munich : Vainqueur de la Bundesliga à 7 reprises, 5 coupes d’Allemagne, 1 Ligue des champions… Au total l’ex international Tricolore a glané 18 titres avec la formation Bavaroise. Cependant, depuis 2014 le natif de Boulogne-sur-Mer a été blessé 14 fois (soit près de 5 blessures par exercice, c'est énorme !) et est logiquement de moins en moins aligné sur la feuille de match comme c’est le cas cette saison aux dépens de Kingsley Coman.

Une concurrence qui ne fait pas trembler l’ancien ailier de l’Olympique de Marseille comme il l’a déclaré en conférence de presse, juste avant d’affronter Cologne ce mercredi pour le compte de la 16ème journée : « Je n'ai pas peur de perdre ma place car je connais mes qualités. J'ai déjà accompli beaucoup de choses dans ma carrière et je peux continuer. Kingsley est une bonne personne et il joue de mieux en mieux. La saison est très longue, nous avons besoin de beaucoup de joueurs car nous jouons tous les trois jours. Mais Jupp Heynckes gère parfaitement la rotation. »

... Face à un Coman hors du commun

Même si la saison dernière, Franck Ribéry a connu un retour en force et délivré 17 caviars en 32 rencontres, il reste toutefois en dessous de ses standings de sa grande époque cette année. Et une chose est certaine, Kinglsey Coman ne compte pas laisser passer sa place.

En effet, quand le joueur de 34 ans n’a réalisé qu’une seule passe décisive en 12 matches, la nouvelle coqueluche du public bavarois en compte déjà 6 pour 4 buts en 21 journées. Coman semble désigné pour être la parfaite relève de son compatriote : un finisseur qui se veut altruiste avant tout.