Ribéry : "je reste au Bayern Munich"

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Jean-Marie DUMAS|Ecrit pour TF1|2011-04-07T11:09:00.000Z, mis à jour 2011-04-07T11:18:00.000Z

Franck Ribéry a fait le point sur son avenir au Bayern Munich. Malgré les difficultés de son club, le milieu des Bleus veut rester et honorer son contrat, qui n'arrivera à terme qu'en 2015.

"Kaiser Franck" ne semble pas prêt de quitter le Bayern Munich. En dépit de la saison difficile de son club, Franck Ribéry compte bien rester du côté de la Bavière.


Franck Ribéry, le milieu de terrain du Bayern Munich et de l'équipe de France, vient de donner quelques indications sur la suite de sa carrière. Du moins a-t-il fait taire les rumeurs concernant son éventuel départ cet été : « dans mon esprit, c'est clair, je reste au Bayern. Je me sens bien ici ? Je ne veux pas partir », a-t-il déclaré au quotidien allemand tz.



De même, Franck Ribéry a tenu à défendre le président du Bayern Munich, Uli Hoeness. Particulèrement pris en grippe par certaines associations de supporters, non contentes des résultats du club, Hoeness se voit reproché les tentatives de recrutement du gardien de Schalke 04, Manuel Neuer, ainsi que son souhait supposé d'aider financièrement l'autre club bavarois, le 1860 Munich. « Je ne comprends pas ce qui se passe. [C'est] un grand homme, il vit à 100% pour ce club », a réagi Franck Ribéry.


dLié au Bayern Munich jusqu'en 2015, Franck Ribéry n'a donc pas peur de relever les nouveaux défis du club bavarois. Nouveaux défis qu'il peut d'ores et déjà se fixer pour la saison prochaine puisque, cette année, le Bayern a déjà dit au revoir au titre, à la Ligue des Champions et à la Coupe d'Allemagne. Après une année 2010 catastrophique pour lui (blessures à répétition, Knysna, affaire Zahia) comme pour le Bayern Munich, Franck Ribéry a donc peut-être l'intention de ne pas finir sur de si mauvaises notes dans le club qui l'a acclamé dès son arrivé.


Reste à savoir si Franck Ribéry continuera de jouer avec l'étincelant Néerlandais, Arjen Robben, qui lui, ne semble pas enthousiaste à l'idée de ne pas disupter la C1 l'an prochain.