Robben, ce héros

Voir le site Téléfoot

Robben, ce héros
Par Eurosport|Ecrit pour TF1|2010-04-07T20:38:00.000Z, mis à jour 2010-04-07T20:38:00.000Z

Comme au tour précédent, Arjen Robben a sauvé le Bayern Munich. A Manchester, le Néerlandais a marqué le but salvateur des Munichois. Battus 3-2 à Old Trafford, les Allemands passent au bénéfice des buts inscrits à l'extérieur (aller : 2-1) et affronteront Lyon en demi-finale.

MANCHESTER UNITED - BAYERN MUNICH : 3-2

Buts : Gibson (3e), Nani (7e et 41e) pour Manchester United et Olic (43e), Robben (74e) pour le Bayern Munich


Les Bavarois ont remis ça. Sur le terrain de Manchester United, ils sont encore revenus de très loin et ils le savent. Les joueurs de Louis van Gaal semblent absolument inébranlables en ce moment. Comme en huitièmes de finale face à la Fiorentina, ils se qualifient pour le tour suivant malgré une défaite au match retour après leur succès arraché dans les dernières minutes à l'aller (2-1 puis 3-2). Comme face aux Italiens, c'est Robben qui a sauvé ses partenaires en inscrivant le second but à l'extérieur de son équipe. Les Lyonnais sont prévenus, leurs futurs adversaires présentent un mental d'acier. Car il fallait une énorme sérénité pour venir à bout de Mancuniens survoltés devant leurs supporters.


Déçu par la prestation de ses hommes face à Chelsea le week-end dernier en championnat (défaite 1-2 à domicile), Ferguson a décidé de remodeler son équipe de départ. Scholes, Giggs, Neville ou Park doivent suivre le début de rencontre sur le banc des remplaçants ou des tribunes. Le coach mancunien offre même une surprise de taille avec la titularisation de Rooney pourtant touché à la cheville droite à l'aller et annoncé indisponible pour deux semaines minimum. Renforcés par leur buteur star, les Red Devils entament le match pied au plancher et reprennent très vite l'avantage. Lancé par Rooney, Gibson surprend Butt, le portier bavarois, d'une frappe lointaine et Old Trafford peut déjà s'enflammer (1-0, 3e). Les visiteurs n'ont même pas le temps de reprendre leur souffle que Nani double la mise d'une "Madjer" sur un centre parfait de l'excellent Valencia (2-0, 7e).


Rafael expulsé


Euphoriques, intraitables dans leur pressing au milieu de terrain et dangereux sur chacune de leurs offensives, les Mancuniens semblent survoler la rencontre et se diriger facilement vers le dernier carré. Le premier doute s'immisce dans les esprits anglais avec la rechute de Rooney qui se tord la cheville droite sur un appui (25e). Le meilleur buteur de Premier League souffre mais s'accroche et Nani prend parfaitement le relais en s'offrant un second but d'une reprise lumineuse après un nouveau centre de Valencia (3-0, 41e). Lancé dans l'axe sur un contre, Olic aurait pu réduire la marque quelques secondes auparavant mais a perdu son duel avec van der Sar. Le Croate se rachète rapidement et, sur une action similaire, trompe le portier néerlandais dans un angle fermé (3-1, 43e).


La bataille pour la qualification est complètement relancée avec cette réalisation du héros du match aller, auteur du but de la victoire dans le temps additionnel à l'Allianz Arena. Les Munichois n'ont désormais besoin que d'un but pour obtenir leur billet en demi-finales. Dès la reprise, ils s'empressent de mettre la pression sur leurs adversaires en reprenant le contrôle du jeu. Incapables d'accélérer en première période, Robben et Ribéry se montrent enfin et le jeune Rafael prend un second avertissement pour avoir retenu le Français (50e). un manque d'expérience de la part du Brésilien qui coûte cher. Réduits à dix, les Mancuniens ne peuvent même plus compter sur Rooney, remplacé par O'Shea pour consolider leur arrière-garde. Ils subissent les vagues allemandes et résistent comme ils peuvent jusqu'à ce corner de Ribéry que Robben reprend d'une volée parfaite du gauche (3-2, 74e). Manchester United n'a plus les moyens de réagir et doit encore s'incliner face au Bayern, leader de Bundesliga en pleine forme.